À partir de combien de km faut-il changer ses chaussures de running ?

Quand changer vos chaussures de running ? Les facteurs d'usures et les signes d'attention indiquant qu'il est temps de changer vos chaussures.

À partir de combien de km faut-il changer ses chaussures de running ?

Faut-il changer ses chaussures au bout d’un an comme le dit la sagesse populaire ou après 1000 km ? Quand on a trouvé la paire qui convient, on peut avoir tendance à ne plus vouloir s’en séparer or il est important de changer ses chaussures de running à partir d’un certain moment. Plusieurs facteurs d'usures vont influencer sur la durée de vie de vos chaussures. Quels sont ces facteurs et à partir de quel moment est-il impératif de changer vos chaussures de running ?

Sommaire

Les différents facteurs d'usures :
1. votre kilométrage

Une chaussure de running qui a parcouru des centaines de km sur route peut tout à fait être en bon état sur le plan extérieur, tandis que sa mousse d’amortissement est usée par les km et ses caractéristiques techniques amoindries. Dans ce cas, mieux vaut ne pas utiliser des chaussures de running usées si on veut éviter tout risque de blessure.

Pour une chaussure de running traditionnelle, on considère qu’il est utile de changer la chaussure après une distance parcourue située entre 600 et 1000 km. Selon votre pratique du running, vous allez ensuite plus ou moins user votre chaussure.

Les facteurs d'usures d'une chaussure de running

2. Votre morphologie

Un coureur léger aura  tendance à moins “user” ses chaussures qu’un coureur lourd. Pour vous donner un ordre d’idée, quand une personne court elle applique une charge de 5 à 8 fois supérieur à son poids habituel sur ses chaussures, soit pour une personne de 75 kg une charge située entre 375 et 600 kg.

L'usure des chaussures de running pour les poids léger et les poids lourd n'est pas la même

3. Votre pratique sur route ou sur sentier (trail)

Le bitume accroche, il use plus rapidement la chaussure que le sentier ou le chemin de forêt. D'ailleurs, si vos chaussures sont usées et que vous voulez absolument courir sans pouvoir attendre votre nouvelle paire, nous vous conseillons de vous entraîner en forêt pour courir sur la surface la plus souple possible, et ainsi soulager vos articulations. On parle ici de sentier avec dénivelé faible et sans gros cailloux ! D’ailleurs sachez que les pierres participent à l'usure de vos chaussures, elles dégradent la mousse à force d’impact.

Si vous courez principalement sur route vous devrez donc changer plus rapidement vos chaussures.

Votre pratique sur route ou sur sentier comme facteur d'usure de vos chaussures de running

4. Les courses de fond type marathon ou trail de plus de 30 km

C’est logique : Plus vous courez longtemps et plus vous courez souvent, plus vous mettez d’intensité dans votre pratique et plus vous usez vos paires de running.

Si vous faites une sortie de deux heures sans interruption, vous faîtes subir à la semelle de votre chaussure une pression plus importante que si vous faîtes deux séances d’une heure. Dans le cas d’une sortie longue, vous tassez la semelle de vos chaussures avec plus d’intensité. Si vous courez plus de 3 voire 4h d'affilée comme pour un marathon ou un trail moyenne-longue distance, il est fort probable que votre chaussure ne se rétablisse jamais à 100% de l’épreuve.

En ce qui concerne la fréquence d’utilisation. Si vous avez plus de 3 séances de running par semaine, il est très important d’alterner entre deux paires de running. Comme vous, vos chaussures ont besoin d’une fenêtre de repos pour récupérer d’un entraînement !

Si faîtes une sortie d’une heure par semaine, vos chaussures auront une bonne durabilité. Si vous venez de finir un marathon après une préparation de 3 mois, vous pouvez certainement penser à changer votre paire de running.

Les courses longues distance usent vos chaussures de running

5. Votre technique de course

Si vous avez une bonne posture de course, le buste droit, les épaules ouvertes et le regard au loin, avec un attaque médio-pied, votre foulée est idéale et votre poids est réparti sur l’ensemble de la chaussure au moment de l’impact.

Vous ne créez pas de pressions inégales au niveau la semelle, comme dans le cas d’une attaque talon, et vous préservez l’amorti de vos chaussures. Si votre technique de course est bonne, vous aurez moins souvent à changer de chaussures.

Votre technique de course influence l'usure de vos chaussures

6. Votre entretien

Enfin dernier conseil, ne mettez jamais vos chaussures de running à la machine à laver. La chaussure risquerait de perdre ses propriétés techniques.  

D’ailleurs l’humidité est aussi un facteur d’usure à ne pas négliger, si vous rentrez d’une sortie avec vos chaussures mouillées, laissez les sécher à l’air libre. Ne les faîtes pas sécher près d’un radiateur ou d’un feu de cheminée, ou même sous les rayons d’un soleil d’été, au risque de détériorer la chaussure avec la différence de température.

Ne mettez jamais vos chaussures de running à la machine à laver

3 Signes d'usure de votre chaussure de running

3 phénomènes doivent vous alerter au sujet de l'usure de vos chaussures :

Des plissements sur la semelle de vos chaussures de running

Des plissements apparaissent sur la semelle

Votre talon chauffe ou douleur musculaire au pied

Votre talon chauffe sans raison, vous avez des douleurs musculaires à l’arrière du pied

Usure avant de la chaussure

Vous sentez un peu trop le terrain à l’avant de la chaussure

Quelle est la durabilité scientifique d'une chaussure ?

Certaines marques comme Kiprun et Kalenji ont pratiqué de nombreux tests en laboratoire pour évaluer la durabilité de leur chaussure. Certains modèles Kiprun et Kalenji sont équipés de la la technologie Kalensole et de l’anneau K-ring, ce qui permet de garantir une durée de vie de 1000 km à ces chaussures.

Quelle est la durabilité scientifique d'une chaussure de running ?

Gardez une trace de votre kilométrage

Si définir une durabilité précise pour une paire de chaussure de running est difficile. Il est relativement facile de garder une trace de son kilométrage en course à pied. C’est un bon indicateur de durabilité et un repère dans le temps, vous pouvez par exemple :

- Commencer un compte kilométrique au moment de l’achat d’une nouvelle paire de chaussure
- Faire un calcul rapide avec le nombre de km parcourus par semaine multipliés par 52 (nombre total de semaines dans l'année), si vous courez à fréquence régulière toute l’année. 
- Courir avec votre montre GPS de running et synchroniser vos données sur une application. C'est la méthode la plus efficace pour avoir un kilométrage précis.

Gardez une trace de votre kilométrage pour vos chaussures de running

A partir de 600 km, vous pouvez commencer à guetter les signaux d’alertes évoqués ci-dessus. Une douleur inconnue faisant son apparition au niveau du talon n'est pas bon signe si vous avez une vieille paire de chaussure de running au pied. De manière générale en course à pied, soyez à l’écoute de votre corps, c’est un très bon indicateur !

Combien de temps garder une paire de chaussures de running ?

Basile

Rédacteur web

Personnellement je coure à peu près 1500 km par an et j'utilise en moyenne deux paires de chaussures dans l'année.