Quelles bottes choisir pour la voile ?

Les bottes de voile n'ont pas les mêmes caractéristiques que les autres catégories de bottes. En fonction de la saison et du type de navigation, bien choisir son type de bottes de voile vous permettra de gagner en confort et en sécurité.

Quelles bottes choisir pour la voile ?

BOTTES MARINES, BOTTES DE PÊCHE, BOTTES DE PLUIE ET AUTRES BOTTES

Les bottes de voile n'ont pas les mêmes caractéristiques que les autres catégories de bottes. Elles ont des propriétés adaptées à l'usage et vous ne risquez pas de voir des bottes de chasse, d'équitation, de pluie ou autre bottes de pêche sur un bateau. Le propriétaire risque bien de ne pas vous laisser monter à bord si vous envisagez de naviguer avec. En fonction de la saison et du type de navigation, bien choisir son type de bottes de voile vous permettra de gagner en confort et en sécurité. Pour faire ce choix, nous vous proposons quelques critères qui nous semblent important.

Quelles bottes choisir pour la voile ?

Les matières des bottes de navigation

Il convient de commencer par déterminer la bonne matière. Votre choix se fera en fonction de votre intensité d'utilisation. Chaque matière a ses propriétés propres et vous devez les connaitre pour obtenir ce qui vous conviendra le mieux.

Le PVC pour des bottes de navigation pas chères

Pour une utilisation ponctuelle et courte les bottes PVC feront amplement l’affaire. Elles ont le mérite d'être très compétitives en prix. Le PVC est une matière plastique qui est très résistante, mais par contre assez rigide. Pour une utilisation prolongée il sera donc préférable de se diriger vers le caoutchouc.

Le caoutchouc pour des bottes de navigation confortables

Les bottes en caoutchouc ont l’avantage d’être très robustes, bon marché (mais pas autant qu'une botte en PVC) et d’une durée de vie importante. Un peu lourdes et non respirantes, elles sont néanmoins 100% étanches. Vous pouvez les utiliser pendant la saison chaude, en régate familiale ou lors de vos sorties à la journée, ainsi qu’à la ville grâce à leur style indémodable. Le caoutchouc est issue de l’arbre appelé ‘Hévéa’. Cette matière naturelle a l’avantage d’apporter souplesse et confort. Elle demande cependant plus d'entretien et d'attention dans le stockage (application d'un spray silicone et ne pas les faire sécher près d'une source de chaleur qui risquerait de faire sécher et craqueler la matière).

Les membranes pour des bottes de navigation intensives

Les bottes "imper-respi" (imperméables et respirantes) sont préconisées lors des navigations l’hiver et pour la performance en croisière ou régate. Elles sont composées d’une membrane 3 couches hydrophiles (à base de polyuréthane) ou micro poreuse (à base de téflon) qui permet d’évacuer la vapeur d’eau vers l’extérieur tout en gardant l’intérieur chaud et sec. Les matériaux extérieurs utilisés sont souvent le kevlar, garantissant une résistance à l’usure et plus particulièrement au ragage ou le cuir pour une garantie de meilleure imperméabilité, le néoprène pour de la chaleur. Ces bottes sont moins abordables (rarement en dessous de 150€), ont une durée d’étanchéité plus courte et demandent plus d’entretien que les bottes en caoutchouc mais permettent d’atteindre un haut niveau de confort et de performance. Les bottes respirantes de voile sont également souvent plus légères que les bottes en caoutchouc ou en PVC.

La gestion du froid avec ses bottes de pont : bottes doublées néoprène ou chaussettes (polaire, laine ou étanches)

Parce que naviguer par temps froid peut devenir un calvaire si on est mal chaussé, il est important de bien le prévoir en amont de votre navigation. Deux solutions principales s'offrent à vous.

Soit la gestion du froid se fait par la botte elle même.
Nous vous conseillons soit de prendre des bottes doublées en néoprène à l'intérieur, soit de prendre des bottes fourrées en matière synthétiques. Le néoprène est une matière issue du pétrole dite « isothermique », qui a la particularité de stabiliser la température du corps. La fourrure synthétique, elle emprisonne de l'air qui sert d'isolant.

Soit la gestion du froid se fait par l'ajout d'une grosse paire de chaussette (polaire ou laine pour ne pas avoir froid même en transpirant). Nous vous conseillons à ce titre des chaussettes à bouclettes intérieures qui ont le mérite de ne pas laisser le pied macérer dans la botte en cas de transpiration.
Quoiqu'il en soit il est important de ne pas être trop serré dans sa botte, car, comme déjà évoqué, l'air présent à l'intérieur sert d'isolant, il faut donc veiller à ce que le pied ne remplisse pas 100% de la botte.

Quelles bottes choisir pour la voile ?

L'importance de la semelle et de la hauteur de tige

La qualité de la semelle de votre botte est un point à bien surveiller. Elle doit vous procurer confort, sécurité, et ce sans abimer le pont du bateau.

Pour ne pas marquer le pont, les semelles seront blanches. Pour ne pas l'abimer, elles seront plates ou avec un léger talon, comme les traditionnelles chaussures bateau.

Pour la sécurité, l'adhérence de la botte est primordiale. Chaque fabricant propose des matières de semelles et des motifs en relief différents, et il faut bien dire qu'il est difficile de se faire une réelle idée de leur efficacité sans faire confiance au discours marketing ou en les essayant en situation.

La hauteur de la tige, qui correspond à la hauteur de la botte est également un point à anticiper en fonction de votre besoin. Plus c'est haut, plus cela protège, mais plus cela est difficile à enfiler et désenfiler. Certaines bottes intensives, propose une guêtre en haut de botte pour ralentir les entrées d'eau et offrir plus de facilité d'enfilage.

Quelle taille pour sa botte de voile femme ou sa botte de voile homme

Généralement, les bottes sont unisexes. Comme évoqué plus tôt, Il est important de choisir la taille de sa botte pour être à l'aise dedans avec une grosse chaussette.

On a souvent tendance à penser qu’une botte caoutchouc chausse plus grand qu'une paire de chaussures classique. En effet, de part sa forme et la matière utilisée, une paire de bottes caoutchouc offre un chaussant élargi pour faciliter l'entrée et le retrait de la botte. Il arrive donc parfois que certains clients prennent une taille en-dessous de leur pointure habituelle. En revanche, pensez toujours à conserver un léger espace entre vos orteils et le fond de votre botte. Celui-ci rendra la marche plus agréable et jouera un rôle isolant lorsque les conditions seront plus froides. Il est normal que le talon se décolle légèrement lorsque vous marchez. En revanche, celui-ci ne doit pas vous donner l'impression que vous perdez votre paire de bottes à chacun de vos pas. Si tel est le cas, c'est que la pointure est trop grande.

Sur certains modèles haut de gamme, notamment en cuir, il peut être proposé différente largeur de botte. Cela permet une entrée et un retrait facilité aux personnes ayant un coup de pieds plus fort et augmente de manière non négligeable le confort.

Quelles bottes choisir pour la voile ?

Comment entretenir ses bottes de voile ?

Pour entretenir ses bottes de voile, il convient dans un premier temps de les rincer à l'eau claire après ses navigations afin d'enlever tout les résidus de sel qui pourrait à la longue attaquer la matière.

Ensuite, l'entretien dépendra de la matière de votre botte. En caoutchouc? c’est tout simple, il s’agit de frotter l’extérieur avec de l’eau savonneuse à l’aide d’une éponge et appliquer un spray à base de silicone ensuite. En cuir? il faut les les nourrir avec de la graisse. Imper-respi? Il peut être intéressant d'appliquer un spray réimperméabilisant.

Ensuite, faites-les sécher à l’air libre, en vous assurant de ne pas les entreposer en plein soleil ou près d’une source de chaleur. Cela risquerait d’altérer la couleur et la flexibilité. Pour éviter d’abîmer vos bottes, il est par ailleurs suggéré de ne pas les plier en les rangeant. Conservez les droites, dans un endroit sec et à l’abri du soleil.

Quelles bottes choisir pour la voile ?

Néhémie

Chef de Produit Voile Habitable chez TRIBORD