Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

Des bonnes chaussettes, c’est l’accessoire indispensable de tout randonneur ou randonneuse qui se respecte. Mais encore faut-il savoir comment les choisir, alors on vous livre tous nos conseils pour trouver le modèle qu’il vous faut !

comment_choisir_chaussettes_randonnée_conseils

Avoir de bonnes chaussures pour partir en randonnée, c’est bien, mais cela va de paire avec les chaussettes qui sont aussi conçues pour cette pratique. 
Pour trouver chaussette à votre pied, vérifiez ces 5 critères :
- la matière des chaussettes
- la technicité de votre terrain de pratique
- la durée et l'intensité de votre marche
- la saison
- la hauteur des chaussettes.

Suivez notre guide !

Sommaire

Quelles chaussettes pour de la petite ou grande rando ?

Commençons par le commencement. 
Si vous aimez l'outdoor, il se peut que vous ayez déjà un tiroir entier de chaussettes de sport diverses et variées accumulées au fil des ans, certaines ayant parfois perdu leur moitié... Vous pouvez alors vous demander pourquoi ENCORE racheter des chaussettes pour la rando alors qu'il vous reste une paire de chaussettes de marche nordique, de running ou d'alpinisme en bon état.

Et bien, parce qu'une bonne chaussette de randonnée doit permettre une protection du pied contre les frottements et assurer une bonne évacuation de l’humidité, sinon, gare aux ampoules ! Et les frictions ou la transpiration varient d'une pratique sportive à une autre. D'ailleurs, au sein même d'une même pratique sportive, vous n'aurez pas forcément les mêmes besoins selon l'intensité de votre effort physique, ni selon le niveau de technicité de votre terrain de pratique.

Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

Quelles différences entre des chaussettes de rando pour Compostelle ou pour une balade en forêt ?

Nous parlions d'intensité de l'effort, mais il faut aussi prendre en compte la durée (parfois les deux se cumulent !). Pour des randonnées de courtes durées, sans trop de risques de transpiration ou de friction (et donc d'ampoules), vous pourrez vous permettre de choisir des chaussettes dans des matières naturelles comme le coton. Confortables, elles restent cependant peu techniques et mettent du temps à sécher. Si vous voulez vous lancer dans une randonnée de plusieurs jours, comme c'est le cas avec de nombreux GR® ("GR" = "Grande Randonnée), vous aurez besoin de chaussettes plus techniques, qui sèchent rapidement (pour éviter de rester dans votre sudation pendant votre marche, mais aussi pour sécher rapidement avant de reprendre les sentiers le lendemain matin).

Vous l'aurez compris, les chaussettes, c'est plus technique que ça en a l'air !

Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

Quelles différences entre des chaussettes de rando, d'alpinisme, de running ou de marche nordique ?

Les chaussettes "de sport" sont maintenant assez identifiables grâce à leurs motifs qui mettent en avant les parties de la chaussette qui sont renforcées, ou un autre type de maille qui permet plus de confort ou plus de respirabilité sur une partie précise du pied. 
Et bien, les chaussettes de randonnée n'ont pas "la même tête" que les chaussettes d'alpinisme ou de marche nordique tout simplement parce que le pied n'est pas utilisé de la même manière ! 
Les zones renforcées seront donc différentes, et le type de maille également.

En marche nordique, le déroulé du pied se fait sur un terrain relativement régulier, et le geste est très répétitif. 
Les zones renforcées pour éviter les frottements sont surtout sous le pied pour amortir et accompagner le déroulé du pied, justement. 
En alpinisme, les chaussettes sont renforcées au tibia, au niveau du coup de pied et des orteils. De plus, elles sont plus hautes et systématiquement chaudes.

Concernant les chaussettes de running, bien qu'elles évacuent en général très bien la transpiration, elles sont conçues pour accompagner le pied dans des mouvements très éloignés de ceux de la randonnée ! 
Vous l'aurez compris, on pourrait faire le tour de tous les sports et de leurs chaussettes respectives... À chaque mouvement de pied sa chaussette.

Ici, nous allons nous concentrer sur les chaussettes de randonnée ;)

Existe-t-il une différence entre les modèles de chaussettes de rando pour femme ou pour homme ?

Voilà une question qui, par contre, pourra s'appliquer aux autres sports. Il existe des différences moyennes entre les pieds "des hommes" et les pieds "des femmes". Cependant, même si on observe parfois des différences de largeur (et de taille ou de volume, mais encore une fois ce sont des moyennes), ces dernières sont assez bien compensées par les chaussettes via l'élasticité de la matière ou tout simplement par le type de maille. Bref, les chaussettes sont globalement unisexes. Il existera peut-être des partis pris colorés différents, ou des gammes allant du 35 au 42 quand d'autres iront plutôt du 39 au 46 (ou au-delà selon les fabricants).

Le choix de la matière de vos chaussettes de randonnée

Les chaussettes de randonnée peuvent être conçues avec différentes matières qui ont chacune leurs spécificités. 
En fonction de l'intensité de votre randonnée, mais surtout de vos besoins, vous allez vous orienter vers une matière plutôt qu’une autre. 
Faisons le tour des matières les plus couramment utilisées pour faire des chaussettes de randonnée ou de trek :

Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

Chaussettes de rando en coton

Le coton, matière naturelle par excellence, a par exemple l’avantage d’être confortable.
En revanche, il n’évacue pas l’humidité et sèche lentement, ce qui risque de favoriser l’apparition d’ampoules sur une sortie longue. 
De plus, si vous partez en trek et que vous n'avez pas prévu assez de chaussettes pour "tourner", vous risquer de devoir remettre des chaussettes qui n'auraient pas eu le temps de sécher complètement.

Le coton est donc plutôt recommandé pour de courtes randonnées ou des balades.

Chaussettes de rando en matières synthétiques

Les matières synthétiques sont assez résistantes et durables.

Elles ont le gros avantage de bien évacuer la transpiration et de sécher rapidement.
Vous pourrez donc en emporter moins avec vous et alléger votre sac à dos.
Elles représentent un bon compromis pour des randonnées un peu plus longues.

L'élasthanne permet un bon maintien et épouse la forme du pied, de quoi éviter que des plis viennent se former.

Le cordura, présent dans la composition de certaines chaussettes, est connu pour sa résistance à la déchirure et à l’abrasion.
Si vous voulez briller en soirée mondaine, sachez que le cordura fut créé en 1929 avant d'être développé pour l'armée lors de la Deuxième Guerre mondiale.
Le cordura, c'est l’idéal pour une sortie longue ou un trek, car cette matière permet de produire des modèles de chaussettes très résistants, avec une bonne durée de vie.

Chaussettes de rando en laine mérinos

La laine mérinos est confortable, a un pouvoir de limitation des mauvaises odeurs, et isole bien du froid. 
En plus, comme elle est thermorégulatrice, elle isole aussi du chaud. 
Anti-bactérienne, la laine mérinos évacue cependant assez peu la transpiration. 
C’est pourquoi elle est souvent associée à des matières synthétiques dans nos chaussettes.

Le mérinos est apprécié des trekkers et trekkeuses, par temps froids, pour marcher au chaud avec moins de mauvaises odeurs de transpiration qu'avec des matières synthétiques (si vous partagez votre tente, cela peut être un critère important...). C'est donc la matière de chaussette de prédilection pour les trekkings d'hiver.

Les matières mélangées : gagnant-gagnant

Vous trouverez parfois des chaussettes avec l'intérieur en laine mérinos et l'extérieur en matière synthétique. 
Ce genre de fusion des tissus permet de cumuler les avantages des deux dans une seule chaussette pour vous offrir le meilleur de chaque matière. 
Cela vous permet aussi d'éviter d'avoir à choisir entre une matière naturelle chaude comme le mérinos, et la durabilité que peuvent offrir des matières synthétiques (qui résisteront mieux aux frottements de la chaussure contre votre pied, notamment au talon).

Petit focus sur la démarche environnementale de nos chaussettes Quechua : 

Dans un souci écologique, 80% de notre gamme de chaussettes est éco-conçue. 
Qu'est-ce que ça veut dire, concrètement ? 
Cela signifie que nous essayons de réduire l'impact environnemental de nos chaussettes à plusieurs étapes de la conception, des matières premières à la teinture.

Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?
Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

Coton issu de l'agriculture biologique

Pour vous proposer des produits doux et confortables lors de la pratique, nous utilisons un coton issu de l’agriculture biologique.

Il est cultivé sans engrais chimique, pesticide ni OGM, ce qui diminue le risque de pollution des sols et des nappes phréatiques.
Mais au délà de l'impact sur la planète, le coton biologique a aussi un impact social : en évitant les engrais chimiques et les pesticides de synthèses, pas d'endettement pour les agriculteurs concernant l'achat de semences onéreuses et de produits chimiques.
La santé des agriculteurs est, elle aussi, mieux préservée, en évitant la manipulation de produits chimiques nocifs.

Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

Teinture Dope Dyed 

En ce qui concerne les matières synthétiques, nous utilisons une technique de teinture moins gourmande en eau. En effet, la teinture est une étape qui consomme énormément d'eau, et qui reste peu connue du grand public malgré son impact !

Pour réduire la consommation d'eau lors de la teinture de nos tissus, nous choisissons le process "Dope Dyed". 
Il s'agit d'intégrer les pigments de couleurs dès la fabrication du fil. 
En somme, nous ne teignons pas le produit entier une fois terminé, mais le fil en amont. Ce qui nous permet d'utiliser ce qui s'appelle du "biton" : un tissu en biton ne possède qu'un seul fil sur deux teint. 
Au final, cela aide à réduire l'impact de l'utilisation de l'eau et le rejet de celle-ci quand elle est usée.

Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

La technicité de votre terrain de pratique

Un deuxième critère à ne pas négliger au moment de choisir votre paire de chaussettes de randonnée, c'est la technicité de votre terrain de pratique. En effet, si vous randonnez sur des sentiers avec peu de dénivelé ou bien sur des chemins escarpés en montagne, vos pieds ne seront pas sollicités de la même manière, et vos besoins en termes de chaussettes ne seront donc pas les mêmes.

Comment choisir des chaussettes de randonnée ?

Les chaussettes pour de la balade en forêt, en bord de mer, etc.

Sur des sentiers plutôt plats en plaine ou en forêt par exemple, vous aurez surtout besoin de chaussettes confortables, avec le moins de couture possible. 
Vous pouvez ensuite choisir la matière et le tissage dans lequel votre pied est le plus à l'aise.

Les chaussettes pour faire de la montagne ou du trekking avec du dénivelé

À l'inverse, si vous partez randonner en montagne sur des sentiers techniques avec du dénivelé, vous pouvez choisir des chaussettes renforcées au niveau du talon et des orteils. En effet, on ne marche pas de la même manière sur du pierrier que sur un chemin de terre tout plat.

En montée ou en descente, le talon et les orteils sont des parties très sollicitées et une pression continue au niveau de vos orteils ou du talon peut s'avérer douloureuse au bout d'un certain temps si vous n'avez pas de chaussettes adaptées.
Orientez-vous vers des chaussettes plus techniques qui évacuent bien l’humidité et réduisent le risque de frottements, surtout au niveau du talon et des orteils, en complément de chaussures avec un pare-pierres.

Et la taille des chaussettes de randonnée dans tout ça ?

Dans tous les cas, quel que soit votre lieu de pratique, il est important de bien choisir la pointure de vos chaussettes. Une chaussette trop petite ou trop grande peut rapidement provoquer des ampoules. 
- Dans le cas d'une chaussette trop grande, il y a trop de matière autour du pied et plus de chance d'avoir des plis.
- Dans le cas d'une chaussette trop petite, le risque est d'avoir la chaussette entraînée vers l'intérieur de la chaussure.

Mais comment faire quand les modèles de chaussettes de sport sont vendus avec des tailles multiples du type 39/42 ? Fort heureusement, l’élasthanne dans lesquelles sont conçues les chaussettes leur permet d'être plus ou moins élastiques et de s'adapter à votre pied. Également, plus la chaussette sera "technique", plus ses tailles seront précises ! Ces chaussettes plus techniques proposent aussi souvent une distinction entre le pied gauche et le pied droit pour une forme anatomique au plus près de vos pieds (avec les fameux R/L pour "right" (droite) et "left" (gauche), indiqués sur le bout de chaque chaussette).

La durée et l'intensité de votre marche

Quelles chaussettes selon la durée de votre marche ?

Plus vos sorties sont longues, plus vous aurez tendance à transpirer et plus vous aurez besoin d’une bonne gestion de l’humidité.
Ce critère est important car si votre pied est trop humide pendant votre randonnée, vous risquez de voir des ampoules apparaître.

Une randonnée peut être considérée comme "longue" au-delà de 3 heures de marche.
Si vous vous préparez à partir sur une journée entière ou bien si vous randonnez par une chaude journée d'été, il est important de privilégier des chaussettes respirantes. Certaines chaussettes présentent un tricotage aéré qui facilite l'évacuation de la transpiration sans perdre en confort.
D'autres se composent de polyamide séchant rapidement ou de fibres Coolmax qui permettent une meilleure évacuation de l’humidité.
Pour ce type de randonnées, des chaussettes conçues à partir de cordura ou de laine mérinos seront alors un atout, avec leur effet anti-bactérien.

Sur ce sujet, il est aussi essentiel de prendre en compte le type de chaussure avec laquelle vous randonnez. En effet, si votre chaussure est respirante, elle va évacuer l'humidité de votre transpiration : il vous faut donc choisir une chaussette légère et respirante également.
Si votre chaussure est plutôt imperméable et qu'elle vous protège de l'humidité de la pluie, vous ne ferez pas le même choix. Il faut plutôt privilégier une chaussette qui va absorber votre transpiration puis l'éloigner le plus possible de votre pied.

comment-choisir-chaussette-respirabilité-transpiration

Des chaussettes plus ou moins respirantes selon l'intensité votre effort

Qui a dit que la randonnée ce n'était pas un sport ? Vous allez parfois transpirer ou avoir le souffle coupé (à cause de la vue, ou à cause de la pente que vous venez de monter... les deux ne sont toujours pas faciles à distinguer).
En fonction de l'intensité de votre marche, et donc de la possible transpiration et friction de vos pieds dans vos chaussures, vous devrez vous tourner vers des modèles de chaussettes différents, même si votre randonnée n'est pas si longue.

Nous ne sommes pas toutes et tous à égalité face à la transpiration (que cela soit en quantité totale ou en "zones" plus ou moins prolifiques...).
Si vous ne transpirez pas beaucoup au niveau des pieds, le critère de respirabilité sera moins important pour vous. Si vous y êtes au contraire sujet·te, même quand l'effort est peu intense et la température extérieure n'est pas si élevée, alors vous devrez vous tourner vers des chaussettes respirantes même pour une petite balade en forêt.
En effet, si vous transpirez beaucoup, et que votre pied reste dans un environnement humide, vous augmentez vos chances (enfin, plutôt vos risques) d'avoir des ampoules à cause de la macération.

Chez Decathlon, nous vous proposons des chaussettes qui favorisent l'évacuation de la transpiration grâce à "Air-Conditioning Channel®".
La fibre synthétique qui compose la structure de la chaussette est fine et aérée, ce qui permet une meilleure évacuation de l'humidité ! En effet, au-delà de la matière, c'est surtout la manière dont la maille est faite qui va apporter d'autres avantages (dont la respirabilité) à un tissu.

Si vous êtes de nature curieuse, sachez que la respirabilité d'une matière, ça se mesure ! 
De son petit nom "Resistance Evaporative Thermique" (ou "R.E.T." pour les intimes), cette mesure permet de pouvoir comparer plusieurs matières selon leur résistance à l'évacuation de l'humidité. Comme au golf, plus le score R.E.T. est bas, mieux c'est ! En effet, cela signifie que le tissu oppose très peu de résistance à l'évacuation de l'humidité et qu'il est donc respirant. Pour en savoir plus, on vous a concocté un petit article dédié à la respirabilité d'une matière. En effet, la respirabilité concerne d'autres vêtements de randonnée comme les T-shirts, les pulls ou encore les vestes !

 Des chaussettes chaudes selon la saison

Comme les températures varient en fonction des saisons, vous pouvez choisir des chaussettes adaptées au temps froid qui vous offriront une bonne isolation thermique.

Certains modèles sont conçus exclusivement avec de la laine mérinos qui apporte beaucoup de chaleur et limite les odeurs de transpiration. Cette dernière est aussi assez bien supportée par des temps plus clément. Pratique quand on sait que la météo peut être très changeante en montagne, par exemple !

Si vous randonnez en hiver ou par temps froid, nous vous conseillons les chaussettes chaudes de randonnée neige "SH ultra-warm". Ces chaussettes sont adaptées pour les randonnées dans la neige ou les randonnées en raquettes. Elles garderont vos pieds bien au chaud et au sec, même dans la poudreuse ! 
Comment ? 
Pas forcément besoin d'avoir des chaussettes de randonnées hyper épaisses pour avoir chaud, ni de système savant. 
Cette paire de chaussette est tricotée en laine mérinos à l'intérieur pour garder vos pieds au chaud, tandis que l'extérieur est conçu en acrylique pour ne pas s'abîmer au contact de la chaussure.

comment-choisir-chaussettes-temps-froid-chaleur-mérinos-raquettes

Pour bien vous équiper en hiver, voici quelques conseils :

- privilégiez des chaussettes avec de la laine pour l'apport de chaleur
- privilégier des chaussettes hautes pour vous protéger plus efficacement de la neige par exemple
- n'oubliez pas de prendre des chaussettes respirantes pour limiter l'humidité qui pourrait être très désagréable par temps froid

Et quelques conseils pour vous équiper en été :

- privilégiez des chaussettes très légères pour limiter la transpiration. Certaines de nos chaussettes ont une structure très aérée au niveau du cou du pied (un des endroits où l’on transpire le plus). Sinon, vous pouvez envisager des chaussettes conçues avec des tricots aérés !
- même en été, les chaussettes en laine (notamment en laine mérinos) peuvent être un bon compromis. La météo en montagne étant assez changeante !

La hauteur des chaussettes

Un dernier critère pour vous aider dans votre choix est la hauteur de vos chaussettes. Celle-ci doit toujours être supérieure ou équivalente à celle de vos chaussures afin d’éviter des frottements au niveau de la cheville.

Trois hauteurs différentes existent :

- les chaussettes basses, ou "low" : elles dépassent légèrement de la chaussure, mais restent sous vos malléoles. Elles se portent avec des chaussures tige basse.

- les chaussettes moyennes, ou "mid" : elles protègent vos malléoles, en s’arrêtant juste au-dessus. Elles se portent avec des chaussures tige basse.

- les chaussettes hautes ou "high" : elles sont idéales pour des chaussures de randonnée tige mid, car elles s’arrêtent juste en dessous du mollet et protègent bien votre cheville de la chaussure.

Dans le rayon randonnée, pas de chaussettes montantes au-delà du "high". 
Si vous voulez absolument des modèles qui montent très haut et vous gardent au chaud jusqu'au genou, ou vous offre un système de compression, il faudra vous tourner vers des chaussettes de ski ou de running. 
Gardez en tête que ces modèles sont cependant moins adaptées à la pratique de la randonnée.

comment-choisir-chaussette-randonnée-hauteur-tige-basse-mid-low-high

Bonus : Les chaussettes anti-ampoules ou "double peau" : ça fonctionne ? 

Les chaussettes anti-ampoules sont en fait des chaussettes qui possèdent une "technologie anti-ampoule" toute simple : une double épaisseur qui va réduire les frottements en "contact direct" de la chaussure sur votre pied et donc réduire le risque d'ampoule. Vous avez noté le double emploi de "réduire" dans la phrase précédente, car aucune chaussette "honnête" ne pourra vous promettre de vous éviter des ampoules à 100% ! Le meilleur moyen d'éviter les ampoules à 100% étant de ne pas partir en randonnée...

Cependant, si vous prenez une taille trop grande de chaussette double et s'il y a des plis, le système de double peau ne vous sera pas d'une grande utilité : prenez bien une chaussette à votre taille, double peau ou pas !

Ceci dit, réduire le risque d'ampoule c'est déjà un grand pas vers des randos plus confortables. C'est donc toujours utile d'avoir ce genre de chaussettes dans votre liste de matériel de randonnée quand vous partez randonner sur de longues distances et/ou sur des terrains techniques.

Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

Le mot de la fin : si jamais vous êtes sujet à des allergies, prenez le temps de vérifier les composants !
Bonne randonnée !

Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?
Comment choisir ses chaussettes de randonnée ?

Maguy

Passionnée de rando chez Quechua