COMMENT BIEN CHOISIR VOS CHAUSSURES DE RANDONNÉE OU DE TREKKING  ?

Le choix de vos chaussures de randonnée ou de trekking se fait en fonction de 3 critères : la durée de votre sortie, le terrain de pratique et  la météo. Chaussures montantes, chaudes, imperméables ou non, autant de critères à prendre en compte pour profiter de votre randonnée !

comment-choisir-chaussure-randonnée-trekking-chaussures-MH100-impermeables

LE CHOIX DE CHAUSSURES DE RANDONNÉE SE FAIT EN FONCTION DE 4 CRITÈRES : LA DURÉE DE MARCHE, LE TERRAIN DE PRATIQUE, LA MÉTÉO ET LE MAINTIEN.

1/ LA DURÉE DE MARCHE

Votre sortie se fait sur quelques jours à plusieurs semaines, en autonomie ou semi-autonomie ? Vous prévoyez de partir explorer de nouveaux sentiers pendant une semaine en trek ? Si la réponse est oui, vous aurez besoin de chaussures résistantes et durables qui ne vous feront pas défaut durant toute la durée de votre séjour - d'autant plus si vous partez en randonner plusieurs jours en montagne et que vous n'aurez pas la possibilité d'emporter plusieurs paires de chaussures. Dans ce cas là, orientez-vous vers les chaussures de trekking. Leur résistance vous permettra d'avaler les kilomètres jour après jour sur tous les types de terrain. Leur tige haute vous permet en plus de maintenir correctement votre cheville pour plus de confort sur la durée. 

Si vous prévoyez plutôt de partir randonner sur une demi-journée ou une journée complète, vos critères de choix seront différents. En effet, si une chaussure de trek est plus résistante, elle peut aussi être plus lourde qu'une chaussure de randonnée classique. Pour une randonnée à la journée, équipez-vous plutôt de chaussures de randonnée et non de trekking. Pour faire le bon choix, lisez la suite... 

comment-choisir-chaussure-randonnée-trekking-durée-marche-durabilité-résistance

2/ LE TERRAIN DE PRATIQUE

Il existe un large choix de chaussures de randonnée conçues en fonction du terrain de pratique. A chaque terrain, sa spécificité. 

Si vous optez pour une courte randonnée en plaine, en forêt ou sur le littoral, penchez plutôt pour les chaussures de randonnée nature. Elles vous offriront un maximum de confort et d'amorti pour ne pas ressentir les aspérités des sentiers. Ces chaussures offrent des semelles avec une bi-densité, c'est-à-dire qu'une première semelle proche de votre pied apporte du moelleux pour votre confort tandis et une deuxième semelle proche du sol apporte de l'amorti pour vous isoler des cailloux. Leurs crampons et leur semelle extérieure permettent une excellente adhérence sur les chemins naturels - comme les sentiers forestiers ou en bord de mer par exemple. Les chaussures de randonnée nature conviennent très bien pour des randonnées avec peu de dénivelé.  

Vous cherchez à atteindre les sommets via des sentiers plus techniques par tous temps ? Si vous pratiquez plus souvent la randonnée en montagne et que vous empruntez des pierriers par exemple, il est préférable de vous orienter vers des chaussures de randonnée montagne. Elles offrent davantage de légèreté pour que vos pas soient moins lourds en phase de montée. Leur semelle et leurs crampons offrent aussi une bonne accroche pour ne pas déraper sur les sentiers escarpés ou dans les pierriers. Les chaussures de randonnée montagne sont généralement équipées du concept EVOFIT. Cette technologie offre des matières extensibles et un design spécifique sur la zone articulaire du pied, permettant à la chaussure d'épouser parfaitement la forme du pied.

A l'assaut des sommets enneigés ? Dans ce cas, votre choix sera tout autre ! Car qui dit neige, dit chaleur. Nous vous conseillons de privilégier des chaussures de randonnée neige qui vous isoleront non seulement du froid mais aussi de l'humidité de la neige. Les chaussures de randonnée neige sont équipées de membranes pour assurer imperméabilité et respirabilité. Leur semelle est aussi isolante et elles disposent d'un système anti-intrusion vous évitant de devoir marcher avec de la neige dans vos chaussures.  

comment-choisir-chaussure-randonnée-trekking-confort-amorti-adhérence

CONFORT, AMORTI et ADHÉRENCE pour vos randonnées sur chemins naturels

comment-choisir-chaussure-randonnée-trekking-accroche-dénivelé

LÉGÈRETÉ et ACCROCHE pour vos randonnées sur sentier escarpés

comment-choisir-chaussure-randonnée-trekking-chaleur-neige

CHALEUR & ACCROCHE pour vos randonnées les pieds dans la neige

3/ LA MÉTÉO

Qu'en est-il de la météo ?

Sur un sol plutôt sec ou avec une petite rosé matinale, des chaussures imperméables ne sont pas nécessaires. Une chaussure traitée déperlante fait largement l'affaire. Les gouttes d'eau glissent sur le tissu et vous gardez les pieds au sec sans aucun souci.

Sur un sol imbibé d'eau, lors d'une randonnée pluvieuse ou les pieds dans 40 centimètres de neige fraîche, ne vous posez pas la question : optez pour une chaussure imperméable qui vous isolera de l'humidité. Des tests en laboratoire permettent d'évaluer le niveau d'imperméabilité d'une chaussure. Lors de ces tests, les chaussures sont à moitié immergées dans l'eau et 3 niveaux d'imperméabilité sont testés : 2 000 flexions (environ 4 km de marche), 4 000 flexions (environ 8 km de marche) et 8 000 flexions (environ 16 km de marche). Ces différents niveaux d'imperméabilité sont communiqués dans les caractéristiques des chaussures. 

Vous randonnez généralement en plein été lorsqu'il fait très chaud ? Les chaussures respirantes de randonnée sont la solution ! Grâce à l'utilisation de mesh, ces modèles offrent plus de respirabilité et permettent d'éviter de transpirer en randonnant. Rien de plus inconfortable que de randonner avec un pied mouillé qui peut parfois glisser dans la chaussure ! Si vous souhaitez une aération totale de votre pied, optez pour des sandales. Leur semelle et leur pare-pierres protègent le pied et offrent la même adhérence qu'une chaussure. 

comment-choisir-chaussure-randonnée-trekking-météo-imperméabilité-déperlance

4/ LE MAINTIEN

Pour finir de vous aiguiller dans votre choix, voici un dernier critère à prendre en compte : le maintien.

Plus vous randonnez sur des sentiers accidentés ou escarpés, une tige haute sera utile pour bien maintenir votre cheville. Cela permet aussi d'éviter l'intrusion de cailloux ou de poussière dans la chaussure par exemple. 

Si vous recherchez avant tout la légèreté et la liberté de mouvement au niveau de votre cheville, privilégiez plutôt des tiges basses. 

Maintenant que vous êtes bien équipé·e, à vous les sentiers !