QUEL PNEU VTT CHOISIR ?

Pas facile de choisir un bon pneu pour son VTT quand on n’y connaît pas grand chose… C’est pour cela qu’on vous facilite la tâche : découvrez tous les points essentiels pour choisir le pneu VTT le plus adapté à votre besoin.

Le choix des pneus pour votre VTT est une étape à ne pas négliger. En effet, le pneu est un élément essentiel de votre vélo. Il se choisit en fonction de plusieurs facteurs, notamment votre pratique, les terrains fréquentés, la météo et le type de VTT que vous avez.

Sachez qu’il est important de bien connaître les différents pneus VTT. Cela a l’avantage de donner une multitude de possibilités et de les exploiter correctement.

Alors à vous de devenir l’expert du pneu !

L’UTILITÉ DU PNEU

Les pneus sont le seul point de contact du VTT avec le sol. Ils influencent notamment la motricité, le rendement, l’adhérence, le freinage et le contrôle de votre VTT. Alors oui, vous l’avez compris, le pneu a un rôle majeur dans votre pratique VTT.

LES ÉLÉMENTS DU PNEU

Le pneu VTT est composé de différents éléments : la chape, la carcasse et les tringles. Dis comme ça, ça ne vous évoque sûrement pas grand chose. Alors on vous explique tout !

La CARCASSE est la structure du pneu. Elle est composée de fils tressés en nylon ou en coton. Ces fils peuvent être soit raides et épais, soit fins, serrés et plus souples (ces derniers sont d’ailleurs plus chers).

La CHAPE est l’élément extérieur du pneu qui recouvre la carcasse. C’est ce qui relie le VTT au sol. La chape a un vrai impact sur la résistance au pédalage, l’adhérence de la boue (et autres résidus) sur le pneu et l’usure.

Les TRINGLES sont des cerceaux qui permettent de plaquer et maintenir le pneu contre la partie en contact avec la jante.

Les tringles peuvent être :

RIGIDES (en acier par exemple)

Idéales pour des pneus basiques, entrée de gamme, ou pour des pneus qui ont besoin d’être maintenus sur la jante dans des pratiques engagées comme la descente.

SOUPLES (en polyamide, aramide ou para-amide) 

Permet au pneu d’être plus léger et performant. De plus, le montage est simple et le pneu se range facilement puisqu’il se plie.

Il existe également de tringles destinées aux pneus Tubeless et Tubeless Ready, spécifiques pour l’étanchéité entre la jante et le pneu.

Maintenant que vous connaissez l’utilité d’un pneu VTT et tous les éléments qui le composent, place aux différents critères à prendre en compte pour faire le bon choix.

 LA LARGEUR DU PNEU

La largeur (aussi appelée section) du pneu influe le comportement de votre VTT sur le terrain. Elle est exprimée en pouces (comme les diamètres de roues). 

Un pneu large apporte un meilleur confort, de l’amorti, protège la jante et offre plus d’adhérence car la surface en contact avec le sol est plus grande.

Les pneus en version “Plus”, c’est-à-dire avec des sections de 2,60 et 2,80, apportent beaucoup de confort et de tolérance. Ils ont une large surface en contact avec le terrain et le grip est bon. Mais comme ils sont plus larges, les crampons rentrent moins dans le terrain et ainsi, ils sont moins précis que des pneus de section plus fine. La jante doit également être plus large et compatible avec cette section.

Un pneu plus étroit doit être gonflé avec plus de pression et aura moins de résistance au pédalage. De plus, il sera souvent plus léger. Cette section de pneu est adaptée au VTT Cross Country puisque c’est une pratique qui exige rendement et performance.

On estime qu’un pneu d’une largeur de moins de 2.0” est étroit, et de plus de 2.0” est large. Vous pouvez d’ailleurs retrouver cette indication sur le flanc du pneu, à côté du diamètre de la roue (sous la forme : 29 x 2.0 si votre roue fait 29” de diamètre et 2.0” de largeur).

D’ailleurs, il est possible de monter plusieurs largeurs de pneu sur une même jante, tant qu’ils sont compatibles entre eux. Vous pouvez par exemple avoir une jante de 13C mm et monter des pneus de 18, 20, 23 ou 25 mm.

*Attention, il existe une légère variation de largeur selon les marques de pneu.

LA NORME ETRTO (European Tyre and Rim Technical Organisation)

Cette norme européenne est la seule mesure fiable et normalisée pour indiquer la largeur du pneu. À la différence de la mesure en pouces qui est “commerciale” et très variable d’une marque à l’autre, la norme ETRTO reprend les mêmes informations mais en millimètres.

Par exemple, la mesure ETRTO 55-559 55 signifie que le pneu fait 55 mm de largeur au niveau des crampons, et 559 mm de diamètre.

Vous pouvez retrouver cette mesure sur le flanc du pneu.

LES CRAMPONS DU PNEU

Des grands crampons apportent plus d’accroche à vos roues, ce qui est idéal pour des terrains accidentés, mous, boueux et glissants. Ils ont ce qu’on appelle un bon “grip” (une bonne accroche au sol). Par contre, ils entraînent une certaine résistance au roulement.

Les petits crampons sont beaucoup moins résistants au roulement puisqu’ils sont plus petits et donc plus légers et vont moins se déformer à chaque coup de pédale. Le pédalage est donc facilité. Ils sont adaptés à des terrains secs et compacts, mais ont peu d’accroche au sol.

L’espacement des crampons est aussi important que leur taille.

Plus les crampons sont espacés, plus le pneu VTT évacue facilement les résidus tels que la boue et la terre par exemple. Cela peut être particulièrement intéressants pour les terrains gras et boueux. Cependant, cela entraîne une certaine résistance au pédalage.

A contrario, plus les crampons sont rapprochés, moins il y a de résistance. Logique ! Ils sont d’ailleurs bien adaptés sur terrains secs ou en VTT Cross Country.

Aujourd’hui, de plus en plus de marques mixent les types de crampons pour avoir les pneus les plus polyvalents possibles. C’est-à-dire que le pneu est composé de petits crampons sur la bande de roulement et de grands crampons sur les extrémités. 

Cela permet d’avoir un rendement efficace sur terrain sec et compact tout en conservant un bon grip dans les virages. Les pratiquants de VTT All Mountain peuvent d’ailleurs se tourner vers des pneus mixtes qui sont aussi bien adaptés à la montée qu’à la descente.

LA DURETÉ DU PNEU

La dureté d’un pneu VTT est indiqué grâce à l’échelle Shore A. Cette échelle permet de connaître la souplesse de la gomme de votre pneu.

Plus la gomme est souple, plus votre pneu a de l’adhérence mais s’use plus rapidement. Tandis qu’une gomme dure est forcément plus résistante et robuste, ce qui permet au pneu d’être plus roulant.

PNEU TUBETYPE, TUBELESS OU TUBELESS READY

Dernier élément qui peut être intéressant pour faire votre choix : plutôt opter pour un pneu Tubetype, Tubeless ou Tubeless Ready ? On vous explique les différences pour que vous y voyiez plus clair.

PNEU TUBETYPE

Un pneu Tubetype est monté avec une chambre à air (sur des jantes classiques) et n’est pas étanche. C’est la technique de montage la plus utilisée. L’avantage, c’est qu’il est facile d’entretien. L’inconvénient, c’est qu’il peut se trouer, percer ou couper plus facilement par pincement. Le pincement survient lorsque le pneu n’est pas suffisamment gonflé, l'obstacle vient écraser le pneu et la chambre à air contre la jante. Et là, c’est le drame :  la crevaison.

PNEU TUBELESS

Le pneu Tubeless est monté sans chambre à air. La jante de votre roue doit être compatible avec le Tubeless. De plus, il est étanche, ce qui fait qu’il est un peu plus lourd. Mais ce poids supplémentaire est compensé par l’absence de chambre à air. Le pneu se déforme mieux sans chambre à air, le rendement et l’adhérence sont donc meilleurs.

PNEU TUBELESS READY

Le pneu Tubeless Ready, c’est un peu le même principe que le pneu Tubeless : sans chambre à air et obligation d’avoir des jantes compatibles. Par contre, l’étanchéité du pneu n’est pas totale. Pour y remédier, il est nécessaire de mettre du liquide préventif à l’intérieur. En cas de crevaison, le liquide comble le trou (et ça c’est vraiment top pour éviter de s’arrêter en pleine sortie VTT et devoir tout réparer). Cela permet également de rouler à plus faible pression pour gagner en confort et en adhérence sans perdre en rendement. Et la cerise sur le gâteau, le pneu est plus léger !

LE CONSEIL EN PLUS

Et un dernier petit conseil pour la route : pensez à bien ajuster la pression de vos pneus.

La pression est très importante : trop gonflé, votre vélo sera incontrôlable dans les chemins, vous perdrez beaucoup en adhérence, en contrôle et en confort. Pas assez gonflé, vous risquez de pincer et donc crever, et vous perdrez beaucoup de rendement sur les terrains roulants.

CES CONSEILS PEUVENT AUSSI VOUS INTÉRESSER...