COMMENT CHOISIR UN ÉCLAIRAGE VÉLO ?

Notre sélection d'éclairage pour ne plus passer inaperçu ? Lux, Lumen ? On vous éclaire sur le sujet !
Découvrez comment choisir son éclairage de vélo.

COMPARER L’EFFICACITÉ ET LA PUISSANCE DE NOS ÉCLAIRAGES

 

 

1/ POUR VOIR ET ÊTRE VU

Les éclairages de vélo se distinguent en deux catégories :

ÊTRE VU

L'objectif est d'être vu des autres usagers de la route (n'assure pas la fonction pour voir à vélo).

 

POUR VOIR

Se démarquer des éventuels obstacles sur la route et distinguer la route (assure la fonction d'être vu).

Lux ? Lumen ? A quoi ça sert ?

- Le LUX est l'unité de mesure de l'éclairement lumineux, il représente la puissance lumineuse reçue par une surface. Utile pour comparer la puissance d'éclairage conçu pour VOIR

Exemple : dans notre cas, la surface présente devant la roue avant de votre vélo (cf.visuel ci-dessus).

- Le LUMEN indique la puissance lumineuse émis par une lampe. Utile pour comparer la puissance d'un éclairage conçu pour ÊTRE VU.

Exemple : tout ce qui m'entoure quand je roule à vélo (cf.visuel ci-dessus).

2/ POUR VOIR 

L'efficacité visuelle se compose de deux paramètres :

1/ La puissance exprimée en LUX

2/ Le type de faisceau (étroit ou large)

BON À SAVOIR : 

Le choix de votre éclairage se fera en fonction de votre ALLURE à vélo (exemple: je roule à faible allure, l'éclairage VIOO ROAD 500 permet de détecter un obstacle sur la route afin de l'éviter, à allure modérée ou rapide, nous vous conseillons au minimum la VIOO ROAD 900.)

3 / POUR ETRE VU

LA POSITION

ECLAIRAGE À L’ARRIÈRE

Les éclairages arrière (rouges) pour ÊTRE VU des usagers arrivant dos au cycliste.

ECLAIRAGE À L’AVANT

Les éclairages avant (blancs) permettent d'ÊTRE VU des usagers souhaitant traverser la route ou des véhicules motorisés changeant de direction.

 

VISIBILITÉ

La visibilité d'un éclairage dépend de deux paramètres :

1/ Sa puissance exprimée en lumen

2/ Le type de faisceau (étroit ou large)

Bon à savoir : un éclairage homologué utilise une lentille spécifique qui permet de diffuser au mieux la lumière, celui-ci a besoin de moins de puissance pour un résultat aussi efficace en terme de visibilité.

LE MODE

Certains éclairages vous proposent des modes fixes, clignotants ou les deux.

MODE FIXE

Le mode fixe présente l’avantage d’assurer un éclairage en continue et permet aux autres usages de la route d'estimer votre vitesse, position et votre volume afin de rouler en toute sécurité. 

 

MODE CLIGNOTANT

Le mode clignotant (à l’avant ou l’arrière) permet d'attirer l'attention des autres usagers de la route.

Bon à savoir : le mode clignotant permet d'avoir une autonomie plus longue qu’un mode fixe.

 

L'ENVIRONNEMENT DE PRATIQUE

Le choix de votre éclairage se fera en fonction de votre environnement de pratique : 

DE NUIT DANS UNE ZONE ÉCLAIRÉE

Les autres usagers de la route ont besoin de vous distinguer le plus rapidement possible. En priorité, votre éclairage doit donc attirer l'attention à l'aide d'un mode CLIGNOTANT.

DE NUIT DANS UNE ZONE NON ÉCLAIRÉE

Les autres usagers de la route ont besoin de percevoir votre position, votre vitesse et votre volume. En priorité, votre éclairage doit être utilisé avec un mode FIXE.

DE JOUR

Les autres usagers de la route ont besoin de vous distinguer le plus rapidement possible. En priorité, votre éclairage doit donc attirer l'attention à l'aide d'un mode CLIGNOTANT et PUISSANT. 

4 / LE TYPE D’ALIMENTATION

Le choix du type d’alimentation dépendra en grande partie de la fréquence d’utilisation.

BATTERIE RECHARGEABLE

Conseillé pour un usage RÉGULIER (minimum 1 à 5 fois par semaine), la batterie est rechargeable USB.

PILES

 Conseillé pour des trajets OCCASIONNELS (1 à deux fois par mois), vous n'aurez pas à vous soucier de l'autonomie de votre éclairage.

BÉRENGÈRE

Responsable communication Vélo Ville

Des questions ? Des idées ?
Besoin de conseils supplémentaires ?