1/ DES CHAUSSETTES EN FONCTION DE LA SAISON

Suivant les températures et la pratique, certaines chaussettes sont plus ou moins recommandées.

En cas de pratique occasionnelle ou par temps doux, des socquettes basses en mailles douces et proposant un bon maintien sont suffisantes.

Le reste de l’année, il vous faut utiliser des chaussettes adaptées à la saison :

LES CHAUSSETTES ÉTÉ

Pour une pratique régulière par temps chaud, les fibres composant les chaussettes doivent favoriser la respirabilité pour évacuer la sueur. Cela vous permet d’éviter l’inconfort du pied mouillé et sa macération qui peut entraîner des problèmes de peau (mycoses, champignons…). Plus le temps est chaud, plus la respirabilité doit être importante.

 

LES CHAUSSETTES HIVER

Pour une pratique en saison froide, les chaussettes vélo doivent garantir une excellente isolation thermique. Vous évitez ainsi les risques d’engelures et votre pédalage reste confortable. Le froid a en effet tendance à rendre les mouvements plus pénibles. De même, une tige haute qui protège la cheville est fortement recommandée en cas de grand vent.

Chaussettes vélo, comment les choisir ?

2/ LES SPÉCIFICITÉS DES CHAUSSETTES VÉLO

1. LA RESPIRABILITÉLes chaussettes respirantes évacuent la transpiration et permettent ainsi de garder les pieds au sec. Cette respirabilité est plus ou moins importante en fonction des fibres employées.

 

2. L’ISOLATION THERMIQUEUne bonne isolation thermique garde la chaleur du pied tout en coupant des températures extérieures. Indispensable en hiver, cette isolation provient de fibres telles que la laine, les bouclettes ou le tissu éponge. Ce dernier offre en prime la faculté d’absorber la sueur.

 

3. LE MAINTIENLe maintien de la chaussette, qui est garanti par l’emploi de fibres élastiques, peut être renforcé par une bande de compressionau niveau de la voute plantaire. De même, un élastique large au niveau de la cheville ou du mollet ajoute au confort et au maintien de la chaussette sans « cisailler ».

À noter que certaines chaussettes haut de gamme proposent une construction ergonomique qui fait la distinction entre le pied droit et le pied gauche pour des chaussettes encore plus ajustées.

3/ LES PLUS QUI PEUVENT FAIRE LA DIFFÉRENCE

Certains modèles offrent des petits plus qui peuvent orienter votre choix suivant votre pratique.

En cyclisme, le talon et l’avant-pied sont soumis à rude épreuve. Le talon est soumis au frottement de la chaussure tandis que l’avant-pied sert de point d’appui à chaque coup de pédale. Des extrémités de chaussettes renforcées réduisent les risques d’irritations, d’ampoules et de cors si vous pratiquez le vélo de façon intensive.

Un séchage rapide peut représenter un véritable atout lorsque vous pratiquez le vélo par temps très chaud ou pour un lavage entre deux courses rapprochées.

Enfin, il existe des chaussettes de compression qui aident à la récupération musculaire. Elles permettent, grâce à un dispositif de pression uniforme des muscles, de drainer les toxines pour une récupération optimale après un effort intensif.

Chaussettes vélo, comment les choisir ?