Vous voulez augmenter le confort de  vos pieds et réduire le risque d'ampoules ?
Il est peut-être temps de changer de semelles !
Certains l’ignorent, mais une bonne semelle de randonnée c’est comme une bonne paire de chaussettes ou de chaussures, elle va rendre votre pratique beaucoup plus confortable.
En fonction de votre besoin de confort, de chaleur ou de soulager une douleur, vous vous tournerez vers un modèle plutôt qu’un autre.
On vous livre tous nos conseils pour faire le bon choix !

Pourquoi choisir une semelle adaptée à la randonnée et au trek ?

Tout simplement parce qu’en fonction de notre activité sportive on ne va pas aller chercher les mêmes bénéfices dans une semelle. Si vous êtes amateur de running, vous aurez besoin d’une semelle qui vous apporte amorti et relance. Alors que si vous êtes adepte de la randonnée (en principe c’est le cas, vous lisez ces lignes) vous allez plutôt exiger d’une semelle un certain maintien, de la respirabilité et du confort.

Une semelle de randonnée ou de trek est conçue pour vous apporter un maximum de confort. Elle permet un bon maintien du pied et supprime tous les jeux qui pourraient le faire bouger. Parce que si ce dernier a un trop grand degré de liberté à l’intérieur de votre chaussure, cela risque de générer des frottements. Et là, bonjour les ampoules !

L’autre raison de s’orienter vers des semelles spécifiques à la randonnée, c’est qu’elles sont conçues pour réduire la fatigue (notamment lors de longues randonnées techniques ou de treks). Plus l’effort est long, plus vous portez du  poids sur votre dos et plus le pied s’affaisse et s’allonge, plus les muscles et les articulations sont sollicités. Dans ce cas, une bonne semelle technique et confortable permet de se fatiguer moins rapidement.

COMMENT CHOISIR SES SEMELLES DE RANDONNEE ?

Une semelle isolante pour plus de chaleur

Vous partez à la conquête de sommets enneigés ? Vous aurez besoin de bonnes chaussures et d’une paire de chaussettes bien chaudes. Mais pour maximiser votre confort, il est nécessaire d’avoir une bonne isolation avec le sol. Alors n’hésitez pas à vous tourner vers une semelle isolante. Certaines d’entre elles sont composées d’une structure en feutre qui agit comme une barrière thermique contre le froid.

Parce qu’il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir froid aux pieds lors d’une randonnée en montagne, une bonne isolation (chaussure et semelle) peut faire gagner 5°C de confort thermique pour votre pied !

Réduire les chocs et les vibrations

Lorsque vous randonnez, votre corps va avoir tendance à encaisser des chocs et des vibrations. Les chaussures de randonnée proposent des solutions d'amorti qui peuvent être davantage améliorés par la semelle.

Pour une meilleure absorption des vibrations et des chocs, il existe ainsi des semelles techniques qui répondent à ce besoin. Souple, confortables et équilibrant efficacement l’assise du pied dans votre chaussure, certaines semelles sont conçues dans des matières dotées de propriétés amortissantes et enveloppantes. Pour une meilleure répartition des pressions plantaires (c’est le cas des semelles à mémoire de forme). Certaines d'entre elles proposent même des inserts avec des matières techniques qui augmentent l'absorption des chocs au niveau de l'attaque talon. L’idéal pour un confort optimal lors d’une randonnée longue ou d’un trek sur plusieurs jours.

SI vous êtes déjà équipé d’une semelle qui comble d’autres attentes, notez qu’il existe également des talonnettes à positionner sous la semelle pour améliorer l’absorption des vibrations et le confort à la marche. Attention : la talonnette ne convient pas pour 100% des chaussures. Il est important de bien vous assurer qu’elle n'induit pas d'inconfort ou une dégradation du maintien de votre pied dans la chaussure.

COMMENT CHOISIR SES SEMELLES DE RANDONNEE ?

Réduire la sensation de fatigue

Votre sortie se fait sur quelques jours à plusieurs semaines ? Vous prévoyez de partir explorer de nouveaux sentiers pendant une semaine en trek ? Si la réponse est oui, vous aurez besoin de semelles qui vous apportent un bon maintien,  pour diminuer votre fatigue.

“Lors d’une longue sortie, votre pied s’écrase. Au fur et à mesure, vous changez votre pattern de marche. 
Ce changement peut induire une sur-sollicitation des muscles et des articulations” explique Julien Ettel, chef de produit chaussettes & semelles chez Quechua.

Pour compenser cet affaissement progressif, certaines semelles vous offrent des solutions de support au niveau du talon ou de la voûte plantaire pour d'avantage de stabilité et de maintien, et ainsi favoriser une posture plus droite.

Prévenir le risque d’apparition des ampoules

Enfin, le choix de votre semelle peut être guidé pour contrer un problème que rencontrent de nombreux randonneurs : les ampoules. Les ampoules apparaissent généralement quand notre peau est fragilisée par des frottements, qu’ils soient causés par nos chaussettes, chaussures ou des corps étrangers. L’humidité (liée à la transpiration ou aux éléments extérieurs) peut aussi jouer un rôle car elle affaiblit notre peau qui est donc plus vulnérable à ces frottements.

Mais il ne faut pas négliger le rôle de la semelle dans la lutte contre l’apparition des ampoules. “En fait si vous avez du jeu à l’intérieur de votre chaussure, votre pied va bouger. Les micro-mouvements répétitifs peuvent induire des frottements et des échauffements. Dans un cas extrême, vous allez générer une brûlure au second degré, appelée phlyctène et plus connue sous le nom d'ampoule. Une semelle enveloppante, ajustée à la forme de votre pied reduira ce risque.” développe Julien Ettel.

Soyez vigilant par rapport au matériau de votre semelle. 
Si vous utilisez une semelle de ville en cuir lisse, plutôt qu’un produit technique spécifique à la randonnée, vous aurez forcément des frottements. 
Nos semelles de randonnée, comme nos chaussures et nos chaussettes, sont conçues spécifiquement pour cette pratique. 
Chez Quechua nous avons fait le choix d'utiliser des mousses a cellule ouverte pour absorber l'humidité dans la chaussure. 
En effet, l'humidité au contact du pied accélère la chute de température dans les conditions hivernale et accélère le risque d'ampoules.

LE PETIT PLUS

Gardez en tête qu’une semelle intérieure spécifique à votre pratique favorise aussi le "bon chaussant" en compensant la différence entre le volume du pied, qui est propre à chacun, et celui de la chaussure qui est standard dans sa pointure. Elle minimise les frottements et les mouvements du pied.

Dernière précision,  il est important de penser à enlever vos semelles et de les faire sécher notamment après une longue randonnée ou pour les randonnées itinérantes sur plusieurs jours.

Enfin, toutes nos semelles sont des solutions de confort et non des orthèses médicales.
En cas de douleur persistante, n’hésitez pas à consulter un podologue.

COMMENT CHOISIR SES SEMELLES DE RANDONNEE ?
COMMENT CHOISIR SES SEMELLES DE RANDONNEE ?