LEURRE BROCHET, LEURRE TRUITE, LEURRE SANDRE, LEURRE PERCHE... 

Le choix d'un leurre souple se fait selon la forme, la taille, la couleur en fonction du poisson recherché. Pour vous aider à choisir, j'ai posé la question à des spécialistes de chacun de ces poissons. Le conseil est long mais rassurez vous, il est organisé par poisson ! Je vous laisse découvrir le réponse. 

LEURRE SOUPLE BROCHET 

En tant que pêcheur de brochet aux leurres, tu dois pouvoir t'adapter au maximum à ton lieu de pêche et à l'humeur des poissons. Il existe différents leurres souples et différents armements pour couvrir toutes les situations susceptibles de se présenter au bord de l'eau.

Pour cela, tu as le choix parmi un panel de différentes formes, tailles et couleurs.

Voyons ensemble comment faire le bon choix !

Le leurre brochet par excellence est le SHAD, un leurre souple imitatif, constitué d'un corps en forme de poisson, et d'une nageoire caudale. Sa nage sera plus ou moins prononcée en fonction de la forme du corps et de la caudale. Certains modèles sont disponibles en version montée d'autres non.

Un autre type de leurre souple brochet incontournable, alternative aux vibrations émises par les caudales des shads, il s'agit du GRUB. Le grub est un leurre formé d'un corps plutôt allongé, et d'une nageoire en forme de faucille. Généralement très efficace sur le brochet, ce type de leurre s'anime à la moindre sollicitation.

En dessous, les différentes formes adaptées à la pêche du brochet.

leurre souple brochet
Comment choisir son leurre souple ?
Comment choisir son leurre souple ?
Comment choisir son leurre souple ?
Comment choisir son leurre souple ?

Pour être efficace et avoir des résultats réguliers tout au long de la saison, un pêcheur de brochet aux leurres doit pouvoir s’adapter aux conditions du moment. La pêche aux leurres n’est pas une science exacte, mais il existe néanmoins quelques subtilités à connaître pour maximiser tes chances au fil de tes sessions de pêche au brochet. En voici un condensé !

 

Quelles vibrations ?

Il faut savoir que chaque leurre présenté ici, transmet des vibrations qui lui sont propre. Ces vibrations sont dues à plusieurs paramètres tels que les proportions du leurre, la forme de sa caudale, la dureté de la matière, etc…

Les leurres souples à fortes vibrations (type Perch) sont en général les plus efficaces pendant les périodes où le brochet est le plus actif : comme au printemps (après sa reproduction) et à l’automne (en faisant ses réserves pour l’hiver).

De telles vibrations permettent également au leurre d’être repéré plus facilement par le brochet dans une eau teintée ou par faible luminosité.

Les leurres souples à vibrations moyennes (type Roach) sont réguliers tout au long de l’année.

Les leurres souples à faibles vibrations (type Natori ou Iwaki Grub) tirent leur épingle du jeu lorsque les conditions sont difficiles pour la pêche du brochet ou lorsque la pression de pêche est importante. Par exemple pendant une journée d’été, chaude, sans vent, avec une eau claire, ce sont ces vibrations discrètes qui souvent, font la différence. On peut également citer la période hivernale, lorsque les brochets sont apathiques par eau froide.

leurre borchet

COULEUR ET TAILLE.

En règle générale, plus l’eau et la luminosité sont claires, plus le choix du coloris va se porter sur quelque chose de naturel. Les coloris Ayu, Perche, Natural, Gardon, sont tout indiqués pour ces conditions.

A l’inverse, plus l’eau est teintée et la luminosité basse, plus les coloris à privilégier sont dans les tons “flashy”, comme le Fire Tiger ou l’Orange par exemple. Ces derniers restent tout aussi efficaces pendant les périodes où les brochets sont agressifs, même par eau claire !

Lorsque l’eau est très troublée (crue), un coloris très sombre, voire noir, sera le plus visible par effet de contraste.

En parlant de contraste, il est très intéressant d’utiliser des coloris très contrastés (dos sombre, ventre clair par exemple) sur des leurres avec un fort rolling (mouvement d’oscillation de gauche à droite, comme la Perch).

Quelles tailles ?

La taille des leurres est un élément très important à ne pas négliger. Elle se choisit en fonction de la période de l’année et du lieu de pêche. Celle-ci doit se rapprocher au maximum des proies que les brochets ont l’habitude de chasser.

En été, les brochets sont, pour la plupart, focalisés sur les alevins de l’année, donc l’utilisation de leurres de petites à moyennes tailles est conseillée.

Au printemps et à l’automne, les leurres de moyennes à grandes tailles sont les plus efficaces.

En hiver, quand les eaux sont froides, les plus grosses bouchées sont à privilégier, car les brochets digèrent lentement, et économisent au maximum leurs forces. Ils ne rechignent donc pas devant de gros apports énergétiques que peuvent représenter de plus grandes proies.

La taille des proies varient également en fonction du lieu de pêche. Par exemple en grand lac, les brochets ont l’habitude de chasser des proies bien plus volumineuses que les proies rencontrées par les brochets de petites rivières. Il faut en tenir compte lors de ton choix de leurre.

leurre brochet

LEURRE SOUPLE TRUITE  

Les leurres durs sont plus faciles à animer dans le courant des rivières à truites, mais il existe une multitude de leurres souples qui peuvent se prêter à la traque de ce poisson. Les conditions particulières demandent une certaine adaptation.

leurre-souple-truite

LE SHAD 

Très populaire en France, et à juste titre, le shad a la queue qui fait des mouvements de gauche à droite, ce qui lui procure une grande ressemblance avec un poisson et donc une bonne attractivité pour les carnassiers. Pour ma part, je privilégie souvent les shads ayant une caudale relativement fine, qui offre peu de résistance dans l’eau. Ce choix permet d’avoir un leurre qui s’anime “tout seul” avec le courant, et de passer rapidement devant les obstacles, comme le ferait une éventuelle proie. Le choix de la tête plombée est très important, c’est elle qui permet d’obtenir une nage erratique s’approchant d’un alevin ou d’un jeune poisson. Pour ce résultat il est préférable d’utiliser une tête plombée style “DART”  

Les truites sont souvent attirées par une nage imitant un poisson en fuite dans le courant, surtout quand l’eau se réchauffe et qu’elles sont en activité.

En début de saison, lorsque les eaux sont encore froides et que les truites  ne veulent pas “courir” après les vairons un peu trop vivaces. Les truites s'attaquent à des  proies qui passent lentement. Dans ce cas, le shad à grosse caudale n’est pas à proscrire, il permet une nage linéaire et lente. Avec ce type de shad, une pêche en  ¾ aval, en retenant son leurre, sans l’animer,  jusqu'à ce qu'il se positionne dans l’axe de la canne, puis, ramener très lentement est souvent la clé de la réussite. La plupart du temps, la touche survient quand le leurre est immobile entre deux eaux. Le roach 60mm de Caperlan est parfait pour ce type de pêche lente.

leurre souple truite
leurre-souple-truite

LEURRE SOUPLE TRUITE FINESSE

Ce leurre est assez peu utilisé par l'ensemble des pêcheurs pour la truite, pourtant, il reste très efficace. Il ressemble à un shad, mais ne possède pas de caudale. Sa queue se termine en forme de pointe ou de “V” il ne produit que très peu de vibrations. Cette forme hydrodynamique lui permet de faire des “zig zags” dès qu'on le twitch (petites tirées rapides). Les têtes plombées Dart, que l'on a vu précédemment s'adaptent parfaitement sur les finesses, et accentuent la nage erratique. Pour ma part, j’utilise principalement les finesses l'été, lorsqu’il y a beaucoup d'herbiers dans la rivière. Monté sur un hameçons texan légèrement plombé pour chercher les truites cachées dans les obstacles. Bois morts, herbiers...

Comment choisir son leurre souple ?

LE SOUPLE TRUITE GRUB

Le grub, aussi appelé twist ou virgule est souvent délaissé de nos boîtes. Afin de se démarquer et de présenter aux prédateurs une proie dont ils n'ont pas l'habitude, il est intéressant d’avoir un ou plusieurs grubs, en complément des shads et des finesses.  À gratter sur le fond, à retenir dans le courant, ou à animer entre deux eaux, c’est un leurre efficace.

J'utilise l'iwaki grub dans les gros trous d'eau avec peu de courant, sa caudale très fine se met en mouvement à la moindre sollicitation.

Comment choisir son leurre souple ?

LEURRE SOUPLE TRUITE CRAW ET INSECTE

Et oui ! ce leurre aussi plait aux truites de nos rivières. Avez-vous jamais vu une écrevisse en marchant en bord de rivière ? En effet,  il n'est pas rare qu'une truite se laisse tenter par une petite “gambas”. Cependant, oubliez ce leurre en petite rivière, c'est le leurre à gros poissons par excellence, et lorsqu’il y a une touche, c'est souvent un gros spécimen. Un leurre à animer lentement sur le fond en faisant de brèves tirées. Attention au choix du grammage, trop léger, le leurre ne tient pas le fond, et à l'inverse, on s'accroche fréquemment si la plombée est trop importante. 

Il existe également des imitations d'insectes. Ces leurres ressemblent à des larves ou à des insectes... Ils sont à choisir en fonction de l'observation que vous faites. Par exemple, une imitation de larve d'éphémère lorsque vous voyez des mouches de mai. Les deux principales animations se font en surface, avec une tête plombée flottante, ou avec une tête plombée dart pour rendre l'imitation "vivante".

QUELLE COULEUR ?

Il n'y a pas une couleur magique, mais certaines couleurs sont incontournables. La couleur se choisie en fonction de la teinte de l'eau. Les rivières à truites sont souvent claires ou translucides (en dehors des crues). Les couleurs naturelles sont à privilégier. Il faut donc avoir dans votre boite, du blanc et d'autres couleurs se rapprochant des petits poissons que l'on trouve dans nos rivières. Les couleurs vives ( jaune, orange..) sont plutôt adaptées pour une eau teintée. Si vous pêchez une nouvelle rivière, ou un nouveau parcours, n'hésitez pas à changer fréquemment de coloris et de leurre afin de trouver celui qui décidera le poisson à mordre.

J'espère que ce conseil vous aidera à y voir plus clair dans le choix de votre leurre. Comme pour toutes les pêches, c'est la connaissance du milieu que vous pêchez, qui vous permet de trouver le bon leurre et la couleur à utiliser. Pour comprendre la truite et les rivières, il faut pratiquer le plus possible. Votre meilleure arme pour traquer ce poisson est donc, l'expérience!

LEURRE SOUPLE SANDRE 

Le sandre est un poisson bien particulier, il demande patience est rigueur. La vibration, la couleur, et la taille  sont les trois critères principaux. Pour augmenter vos chances, il est pour moi important de les choisir dans l'ordre suivant. 

leurre-souple-sandre

LA VIBRATION

Il existe différents leurres, nous pouvons les classer en 4 grands types. Les vibrations de ces leurres sont différentes, c’est ce premier critère qui sera utile pour trouver le bon leurre.

Le shad à grande caudale :Une vibration puissante et ample

Le shad à petites caudales : Une vibrations puissantes mais beaucoup plus rapide. 

Le Grub (ou virgule) : Une vibrations plus douces dans l'eau, avec des fréquences plus amples que pour le shad. 

Le Finesse : Une vibration minimaliste pour des poissons éduqués ou méfiants.

LA COULEUR

Pour répondre à toutes les situations possibles il faudra idéalement trois couleurs différentes par types de leurres.

Un coloris « agressif » :  Une couleur fortement visible, orange par exemple. Les couleurs vives sont principalement efficaces dans des eaux troubles.

Un coloris "bait fish » :  Le sandre se nourrit en grande partie de gardons, d’ablettes… il faut donc une couleur proche de la couleur des poissons fourrages ( ceux dont le sandre se nourrit ).  Couleur ayu ou blanc pailleté  sont deux couleurs très efficaces en toutes situations. Vous pouvez les utiliser en eaux claires ou à l'inverse dans des eaux foncées.

un coloris proche du substrat : Une couleur se rapprochant de la couleur du fond sur lequel sont posés les sandres, Marron, beige…  C’est parfois ces couleurs qui décideront les sandres.  

LA TAILLE

Il s’agit du dernier critère pour choisir son leurre souple et c’est peut-être le plus « simple » . Ça n’est pas toujours exact mais en choisissant la taille du leurre en fonction des proies se trouvant sur le lieu de pêche, les chances d’attraper du poisson sont maximisées.

Les leurres de petites tailles, et de tailles moyennes, sont à privilégier au printemps et en été, lorsque les poissons sont focalisés sur les alevins. 3 / 4 voir 5 pouces. Des leurres de grandes tailles en période automnale et hivernale, l'eau étant froide, les poissons optimisent leurs déplacements en choisissant des proies plus importantes.