COMMENT CHOISIR SES SKIS POUR LE FREERIDE ?

L’envie de sortir des pistes pour goûter aux joies du freeride vous démange mais vous ne savez pas quel modèle de ski est le mieux adapté pour cette pratique ? On vous explique tout !

bien choisir ses skis pour le freeride, les conseils wed'ze

De par sa nature, le ski freeride est un sport de liberté. L’exploration de nouveaux terrains de jeux en toute liberté est la motivation principale des freeriders. Tous évoluent sur des itinéraires accidentés avec une qualité de neige variable, Il est donc important de porter des skis parfaitement adaptés à ce genre d'environnement. 
Lesquels choisir ? Suivez le guide...

QUELS CRITÈRES ?

Pour rester performant et garder un maximum de plaisir lors des descentes, le ski freeride a des caractéristiques techniques spécifiques et différentes d’un ski alpin. 
La portance, le cambre et le rocker sont des critères importants pour votre ski de freeride. En fonction de l’importance de chacun, le ski aura un comportement différent.

1/ DES SKIS PLUS LARGES 

A l’œil nu, la largeur de patin est ce qui caractérise le plus un ski de freeride d’un ski alpin. Situé sous votre pied, la largeur du patin est une composante essentielle de vos skis. Plus il est large, plus il offre au ski de la portance en poudreuse. En moyenne, elle se situe entre 70 et 85 mm pour un ski de piste. 

En freeride, la largeur peut aller jusqu’à 130 millimètres ! Ici, elle se situe entre 90 et 105 mm pour un ski assez polyvalent, et davantage pour un ski plus exclusif, notamment pour la poudreuse.

Le ski freeride peut très bien convenir sur piste mais il sera plus physique et plus difficile à skier.  Si vous aimez mixer le freeride et tailler de belles courbes sur la piste, optez pour des skis ne dépassant pas les 95 mm au patin.

Comment choisir ses skis freeride ?

2/ LE CHOIX DU CAMBRE

Le cambre du ski désigne la façon dont votre ski va être courbé lorsque vous le posez sur le sol. Pour voir le cambre, posez le ski à plat (ou de profil). Il peut être plat, classique ou inversé (seul le centre du ski, au niveau du patin, touchera par terre). 

Sur le marché aujourd'hui, les skis de freeride ont (majoritairement) un cambre classique.  Cela veut dire que votre ski touchera la neige uniquement sous la surface de la spatule et du talon, mais sera surélevé entre les deux. Avec un cambre classique, une fois que vous chaussez votre ski et appuyez sur les carres pour tourner, toute la surface entre la spatule et le talon sera en contact avec la neige.

Un vrai plaisir à skier pour faire de belles courbes avec une belle accroche !

Comment choisir ses skis freeride ?
Comment choisir ses skis freeride ?

3/ rocker attitude

Sur un ski avec un "rocker", la spatule (et parfois le talon) se soulèvent du sol bien plus tôt que sur un ski cambré. Cela a pour effet de déplacer les points de contact vers le centre du ski. La surface du ski en contact avec la neige est ainsi raccourcie : vous bénéficiez de plus de maniabilité et de portance en neige souple. Avec la prise d’angle, vous retrouvez de la longueur de carre pour plus d’accroche sur la neige dure. 

Plus le rocker est long, plus votre ski est maniable !

LE CONSEIL DE JAMES !
FREERIDER...ET CHEF DE PRODUIT

Bon skieur, vous cherchez un ski qui a de l'accroche pour faire de grandes courbes ? Privilégiez un ski alpin avec un shape directionnel et un rocker à l'avant.

Vous cherchez un ski maniable, joueur, aussi efficace sur piste qu'en hors piste ? Optez pour un ski avec un cambre classique avec un double rocker.

Vous cherchez un ski qui déjauge en poudreuse avec beaucoup de pivot ?
Aucune hésitation, c'est un cambre classique avec double rocker et un patin supérieur à 100mm. 

Comment choisir ses skis freeride ?

Le choix de la taille de vos skis freeride est important. Si vous souhaitez garder de la maniabilité, prenez des skis 5 cm plus courts. En revanche, pour des skieurs confirmés qui recherchent de la portance et de la stabilité, notamment à haute vitesse, n’hésitez pas à prendre des skis jusqu’à 10 cm plus grands que votre propre taille.

Comment choisir ses skis freeride ?

J'AI UN BON NIVEAU MAIS JE NE SUIS JAMAIS SORTI DES PISTES BALISÉES 

Si vous estimez avoir un bon niveau de ski mais que vous n’êtes jamais sorti des pistes balisées, vous devez choisir un ski pour commencer le freeride. Leurs points forts, c’est leur polyvalence. Idéal pour se faire plaisir sur tous les types de neige, les bons skieurs apprécieront sa stabilité en grande courbe !

Comment choisir ses skis freeride ?

JE SUIS UN freerider PLUTÔT CONFIRMÉ ET JE SOUHAITE PROGRESSER

Si vous pratiquez déjà le hors-piste et que vous souhaitez toujours progresser, vous pouvez choisir un ski confirmé. Avec lui, vous avez un ski avec de la portance, aussi à l’aise dans les neiges fraiches que sur les neiges plus compliquées. 
Plutôt joueur avec beaucoup de pop ou plutôt alpin avec une meilleure accroche, vous aurez l'embarras du choix pour choisir celui qui vous convient le mieux

Comment choisir ses skis freeride ?

freerider EXPERT, JE PRATIQUE RÉGULIÈREMENT LE HORS PISTE

Si vous désirez vous éloigner des remontées mécaniques en quête d’espaces vierges, de petites combes de neige fraîche et que vous skiez très régulièrement, privilégiez un ski expert. Il aura suffisamment de caractère pour répondre à vos attentes

N'OUBLIEZ PAS !

Avant de se lancer en hors-piste, le danger reste par définition omniprésent et ce même si vous êtes confirmé. 
Pour assurer votre sécurité et ceux de vos proches, Il est donc nécessaire de s’équiper au mieux pour minimiser les risques. Pour cela, trois produits sont incontournables : un DVA (détecteur de victimes d'avalanches), une sonde et une pelle. Avec les équipements indispensables, il sera alors possible de skier en haute montagne et donner libre cours à votre imagination.

Comment choisir ses skis freeride ?

CÉDRIC PIATEK

digital leader

#powderday