Cordages et garcettes

Cordages et Garcettes | VOILE

a11y.skip-categories a11y.skip-categories
a11y.skip-filters
Filtres 1
Filtrer par prix
Collection OFFSHORE 900
JE DÉCOUVRE
Ecoute bateau 8mmx15m rouge
Ecoute bateau 8mmx15m rouge
30€
3 modèles disponibles
TRIBORD Ecoute bateau 8mmx15m rouge (2)
Livraison en 48H
4.5/5 Sur la base de 2 Évaluations recueillies en ligne et dans les magasins

Cordages Bateau et Garcettes

Qu'est-ce qu'un cordage ?

Corde bateau ou élément de cordage, il s'agit d'un accessoire indispensable pour assurer les manœuvres nécessaires au fonctionnement d'un bateau notamment au bord d'un voilier. Pour choisir celui qui correspond à l'usage que vous allez en faire, il faut, dans un premier temps, tenir compte des autres pièces du navire pour vérifier leur adaptabilité à l'ensemble du véhicule marin. Dans un deuxième temps, il sera question de se pencher sur les caractéristiques inhérentes à la corde bateau comme le degré de résistance, l'élasticité et l'accastillage. Une fois ces paramètres fonctionnels examinés avec précision, vous pouvez vous intéresser au côté esthétique. Les fabricants proposent une grande variété de couleurs et de motifs qui peuvent ajouter une touche distinguée et originale à votre navire. N’oubliez pas de regarder les équipements de sécurité et les solutions de signalisation en mer disponibles également.


Tous les cordages disponibles dans les commerces sont adaptables et polyvalents. Autrement dit, vous avez un grand choix de cordes conçues pour différents usages et parmi lesquelles vous allez pouvoir faire votre choix. Décathlon offre une large gamme de bouts, d'amarres, garcette bateau, drisses, écoutes et de lignes de mouillage destinées à plusieurs types d'activités notamment la course, la croisière et la pêche. Vous trouverez ces équipements nautiques fabriqués dans des textiles haut de gamme parfaitement adaptés aux conditions marines.


Choisir un cordage bateau en fonction du matériau

Les différents types de cordages sont répertoriés en fonction de leur matière de fabrication. On relève alors 5 grandes catégories :


  • Le chanvre : Il s'agit d'une fibre connue pour sa résistance aux conditions difficiles en mer. Voilà pourquoi elle est idéale pour le calfatage ; procédé qui consiste à rendre étanche un bateau en bois en remplissant l'espace entre les planches qui a tendance à se creuser au fil du temps. Le rôle fonctionnel du cordage en chanvre n'est plus d'actualité. Aujourd'hui, ces fibres sont uniquement utilisées pour des raisons ornementales.
  • Le nylon : Appelé aussi polyamide, cette matière est utilisée aussi bien pour l'amarrage que pour la fabrication de la ligne de mouillage. Composé de fibres résistantes et absorbantes, le cordage en nylon supporte de lourdes charges et s'adapte parfaitement au milieu marin. Cependant, il est déconseillé dans les régions trop ensoleillées où les températures sont souvent élevées.
  • Le polypropylène : Raide au toucher et brillant, le cordage en polypropylène est prisé pour ses propriétés esthétiques et ergonomiques. Comme ces filins sont relativement légers, ils peuvent flotter en surface et les risques d'accrochage dans l'hélice sont nuls.
  • Le dyneema : Hale-bas, pataras, drisse, cette matière est idéale pour fabriquer plusieurs types de cordages marins. Si son usage était exclusivement réservé aux courses de bateaux, il s'est désormais généralisé pour s'imposer également dans l'univers des navires de plaisance. Notez que ces fibres se distinguent par leur très faible poids, leur coefficient d'allongement limité et, d'u autre côté, par leur solidité incontestable.
  • Le polyester : Les cordages en polyester détrônent tous les autres. Résistance au sel de mer, aux UV et présentant une souplesse quasi inégalable, on s'en sert pour la fabrication de différentes cordes de manœuvres de bateaux, en l'occurrence l'amarre et la drisse.

Comment bien entretenir vos cordages ?

L'entretien d'un cordage bateau doit avoir lieu dès le moment où on procède au découpage à la longueur voulue. Notez que les fibres ne peuvent être soudées qu'après avoir bien tranché, chauffé puis soudé les extrémités. Première menace réelle pour un cordage bateau : l'abrasion. Pour limiter les risques d'érosion fréquents sur un bateau, vous devez penser à protéger vos amarrages, et ce en posant des éléments de sur-gainages en cuir ou en textile sur les haussières. Pour les sorties de drisse bateau, un contrôle s'impose surtout au niveau des écoutes pour éviter tout frottement de l'accastillage qui dépasse.


Ensuite, l'entretien des cordages suppose une inspection minutieuse afin d'obtenir une évaluation exhaustive permettant de prendre les décisions adéquates. Il en va de la sécurité du bateau et de l'équipage à bord ! Ainsi, en rentrant de chaque sortie en mer, tous les cordages doivent être rincés à l'eau douce aussi bien la drisse, l'écoute que la garcette bateau. Pour plus de précaution, enlevez les drisses durant l'hivernage et remplacez-les par des messagers en dyneema par exemple. Enfin, pensez à lessiver le pont en utilisant un détergent spécialement conçu pour cette fin pour garder vos cordages intacts. L’entretien de tous vos accessoires est important, pour le transporter découvrez les sacs marins Décathlon.


5 paramètres pour bien choisir une drisse bateau

En dehors de la matière, le choix d'une drisse bateau doit tenir compte des 5 critères suivants :


  1. Le diamètre et la résistance : L'objectif est de se procurer une drisse capable de supporter la charge et la pression auxquelles elle est soumise. Mesurez alors le diamètre de votre corde bateau en vous référant aux winchs, taquets et bloqueurs. Cependant, il est vivement recommandé de tenir compte du diamètre minimum pour pouvoir réaliser plus de manœuvres. Voici l'équation précise pour connaître la charge de rupture : Charge rupture = Charge travail (en daN) x 5 = Surface de voile (en m²) x Vitesse vent² (en noeuds) x 0,021
  2. Le fluage et l'allongement : Que ce soit pour une drisse ou pour une écoute, l'allongement moyen en polyester est compris entre 4 et 7 % alors que celui en dyneema est inférieur à 1%. Pour garantir une transmission optimale de l'énergie emmagasinée, l'allongement doit être statique. Ajoutez à cela que le choix du matériau et de la structure doit correspondre à celui des voiles.
  3. La longueur : A moins de changer la corde bateau, la longueur de la drisse doit être déterminée en fonction de cette dernière. Si non, il est toujours possible de faire un petit calcul en se référant à la longueur du bateau. Par exemple, la longueur de l'écoute de Génois équivaut à 2 fois celle du bateau. Quant à celle de Spi, il faudra multiplier par 2,5.
  4. La gaine : Rappelons, dans un premier temps, que la résistance de la drisse au frottement et à l'écrasement dans les bloqueurs dépend essentiellement de sa structure. Quant à sa qualité, elle est déterminée par sa capacité à s'agripper à l'écoute. Notez qu'un usage récurrent nécessite le port de gants.
  5. Le poids : Ce critère n'est pas toujours décisif. Par exemple, pour une drisse de Génois ou de GV, il est facultatif alors que pour une drisse de Spi, il est incontournable. Si elle est trop lourde, cette dernière va gêner le gonflement de la voile.

Conseils pour choisir une amarre de bateau

Pour sécuriser l'embarcation de votre navire, il est recommandé d'utiliser 4 amarres. Les 2 premières doivent présenter une longueur correspondant à 1,5 fois la taille du bateau, les 2 autres uniquement à la longueur du navire. De manière plus schématique, si vous avez un bateau qui fait 16 mètres de long, prévoyez 2 cordes de 24 m et 2 de 16 m. Pour calculer le diamètre de l'amarre, rien de plus simple : ajoutez 4 à la longueur du bateau, ce qui signifie que, pour un navire de 16 m, il faudra idéalement prévoir une corde du type amarre avec un diamètre de 20 mm.


Quant à la construction, vous avez le choix entre une amarre à 3 torons correspondant à la ligne de mouillage la plus répandue. La variante à 8 torons sera parfaite pour l'ancrage puisqu'elle peut être épissée sur une chaîne. Reste alors l'amarre tressée qui, contrairement à la corde toronnée, offre une ligne épurée mais résistante. L'embarcation du bateau nécessite un cordage doté d'une capacité d'allongement relativement importante afin de suivre le mouvement de l'eau sans trop de contraintes. Misez sur une corde dont le pourcentage d'allongement est supérieur à 15 %.

C'est un cadeau ? Offrez le choix ! Offrez une carte cadeau