4
article articles pour

Balles de tennis de table et ping pong

Trier :

  • Votre sélection : (0) Tout effacer
  • Prix

  • Marque

  • Avis des utilisateurs

Votre produit a été ajouté
mes produits (0/5)
Comparer
aucun produit à comparer
Votre comparateur est plein. Veuillez supprimer un produit.
Supprimer

La balle de tennis de table

En compétition, la balle doit être blanche ou en plastique coloré orange afin d’être visible facilement, notamment pour contraster sur les textiles clairs des joueurs. En termes de rebond, les conditions sont claires : lâchée d’une hauteur de 30 cm, elle doit rebondir de 23 cm au minimum. La sphéricité de la balle plastique de tennis de table est reconnaissable grâce au nombre d’étoiles qu’elle affiche. Ainsi, les pongistes privilégient la balle 3* en compétition et se servent des 1* ou 2* comme balles d’entraînement. Vendues le plus souvent par 6, elles existent aussi en conditionnements par 72, appelés "demi-grosses", et par 144, appelés "grosses".

UN PEU D’HISTOIRE DE LA BALLE

Ping, Pong : ces deux onomatopées proviennent du bruit provoqué par la balle, Ping contre la raquette, Pong sur la table. Aux débuts du tennis de table en Angleterre, la balle de ping pong était faite de liège ou de caoutchouc. En 1902, l’anglais James Gibb découvre la matière celluloïd lors d’un voyage aux États-Unis. C’est cette balle que le tennis de table adopte dans une recherche de légèreté et de technicité. Un siècle plus tard, les solvants dangereux et les propriétés hautement inflammables de la balle en celluloïd sont pointés du doigt et cette balle devient interdite. Aujourd’hui, les balles plastiques, qui se différencient par le “+” imprimé après la mention du diamètre, sont jouées partout dans le monde.
Symbole d’évolution du tennis de table, la balle a été sujet à controverses ; balle celluloïd, balle en matière plastique... mais également pour sa taille ! Elle, qui avait toujours eu un diamètre de 38 mm, s’est enrobée en 2000 pour atteindre le diamètre de 40 mm.

Vous savez désormais pourquoi nous les appelons “balles 40 +”.