Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

On est loin du modèle unique de la marque Skurfer apparu à la fin des années 80 : le wakeboard ne cesse de se développer en France et à l'étranger. Ce sport en plein essor a fait naitre de nouvelles disciplines jusqu'au plus haut niveau de pratique telles que le wakeskate et le wakesurf. Voici un rapide tour d'horizon des différentes planches de wakeboard et de ses disciplines associées.

Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

Apprendre à distinguer les différentes pratiques dérivées du wakeboard

Apprendre à distinguer les différentes pratiques dérivées du wakeboard

On est loin du modèle unique de la marque Skurfer apparu à la fin des années 80 : le wakeboard ne cesse de se développer en France et à l'étranger. Ce sport en plein essor a fait naitre de nouvelles disciplines jusqu'au plus haut niveau de pratique telles que le wakeskate et le wakesurf. Voici un rapide tour d'horizon des différentes planches de wakeboard et de ses disciplines associées.

Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

WAKESKATE OU WAKEBOARD SUR UN CÂBLE ?

Le wakeskate est une planche rectangulaire de petite taille, composée d'un grip similaire à celui d'un skateboard. On pratique ce sport en baskets et l'on peut réaliser des figures sur les modules et en flat (ollie, shuv-it, flips, etc.) Les riders de cette discipline apprécient la sensation de liberté découlant du fait que les pieds ne sont pas attachés à la planche. Cependant, c'est un sport exigeant qui engendre de nombreuses chutes. Il faut donc être patient et aimer nager pour s'y mettre.

Le wakeboard câble est la discipline maitresse : celle que l'on pratique avec les deux pieds attachés. Elle est toutefois composée de sous-catégories de pratiques en compétition : le format traditionnel sur les téléskis nautiques requiert un enchainement de figures aériennes (air tricks) associées à des obstacles (kickers et sliders). Les compétitions modernes ont tendance à proposer un format sans figures aériennes (obstacles only) et parfois sans kickers (jib). Cette évolution de la pratique permet de réduire la violence des impacts liés aux chutes et d'augmenter le niveau de technicité des figures proposées sur des sliders de plus en plus créatifs.

Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

Wakeboard ou wakesurf derrière un bateau ?

Derrière un bateau, on pratique le wakeboard en sautant de "vague à vague" grâce au sillage généré par le moteur et la poupe du bateau. Les planches sont plus rigides, composées d'ailerons et de dérives qui permettent une meilleure accroche. La vitesse est plus importante que sur un câble et les chutes peuvent faire très mal. En Europe, les pratiquants s'orientent progressivement vers une pratique plus orientée vers le câble pour des raisons financières, écologiques et ludiques. Mais la pratique du wakeboard en bateau reste très populaire aux États-Unis.

Le wakesurf se pratique avec une planche qui ressemble à un skimboard, ou à un surf court et assez large. Le bateau est lesté afin qu'une vague se crée dans le sillage. On utilise le palonnier pour démarrer en "water start" puis on peut surfer la vague infiniment et on peut même réaliser des sauts grâce à une accélération dans la vague (aerial). C'est un sport assez jeune et très apprécié car il permet d'apprendre à surfer une vague sans que cela nécessite de passer une barre, ramer ou faire des canards. En somme, c'est le surf des paresseux : un océan de satisfaction !

L'indispensable palonnier

Le dénominateur commun à toutes ces disciplines est le palonnier, le saint-graal des sports nautiques tractés. On l'utilise pour se lever puis on s'appuie dessus pour glisser, sauf en wakesurf, où l'objectif est de s'en séparer une fois debout. Il existe de nombreuses autres disciplines moins réputées mais qui méritent un essai : le monoski, le ski de figure, le barefoot, le kneeboard, le foil, etc. Certains s'amusent à glisser sur tout ce qu'ils trouvent : couvercles de poubelles, tables de salon, luges... il suffit de faire preuve de créativité et de défier les éléments !

Attention tout de même si vous décidez de vous faire tracter par un jet-ski, ne comptez pas sur Howard Jacobs pour venir prendre votre défense à la barre : cela est formellement interdit (par la loi et par la brigade du style).

Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

Annecy : la capitale mondiale du wakesurf

Spot historique incontournable, le lac d'Annecy accueille depuis chaque année le King of the Lake devenu Surf the lake, une compétition de renommée mondiale organisée par l'association française de wakesurf (AFWS). Le tanker surf est une variation de cette discipline, pratiquée par des surfers dans le golfe du Mexique derrière les vagues des gros bateaux tels que les tankers et les ferrys. Dans les écoles de bateau d'Annecy, le grand public préfère le wakesurf au wakeboard.

Où faire du wakeboard, du wakeskate et du wakesurf quand on débute ?

Le spot idéal est un plan d'eau "flat" c'est à dire qu'il vaut mieux s'y rendre aux premières ou dernières heures de la journée, un jour sans vent. L'absence de vagues à la surface de l'eau facilite l'initiation et embellit le paysage. Plus important que le lieu, la personne qui vous accompagne doit être un(e) professionnel(le) des activités nautiques.

Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

L'importance du gilet d'impact et du casque de wakeboard

Le gilet impact est un autre dénominateur commun à toutes ces pratiques dérivées du wakeboard, bien le choisir est primordial. Il doit offrir une bonne flottabilité et être renforcé au niveau des zones d'impacts. Il doit protéger votre torse, vos cotes et vos hanches. Optez pour un zip frontal, qui permet de le retirer facilement. N'oubliez pas de protéger votre tête avec un casque !

Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

Quel est l'âge minimum recommandé ?

En moyenne, on peut initier les enfants au wakeboard à partir de 6-8 ans. Il est conseillé d'attendre 10 ans et plus pour le wakesurf et le wakeskate, qui demandent plus d'autonomie et de dextérité.

Quelle housse pour quelle planche ?

Attention au choix de votre housse qui doit convenir au format de votre planche et à sa longueur. Wakeboard, wakesurf et wakeskate ne se transportent pas dans la même housse.

Quel wakeboard pour débuter ?

Essayez différentes planches de location avant d'investir dans du matos de wake. Commencez avec des sangles de pieds si vous pratiquez le wakeboard câble, puis des chausses fermées qui offrent un meilleur maintien. Il est recommandé de savoir se lever en wakeboard avant d'essayer le wakesurf et le wakeskate étant donné que ces deux pratiques sont "strapless" c'est à dire qu'il vous faudra placer vos pieds correctement pour vous lever. Pour débuter, vous pouvez également opter pour l'achat d'un pack de wakeboard (planche, gilet, palonnier, chausses et flamme orange). Pour les adultes, Decathlon propose aux débutants le pack wakeboard Jobe.

Trouvez le wakeboard qui vous convient :

Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

PLANCHE DE WAKEBOARD 500 BLOCK 132CM

Wakeboard, wakeskate, wakesurf : quelles différences ?

PLANCHE DE WAKEBOARD 500 BLOCK 144CM

Quel wakeboard pour débuter ?

PLANCHE DE WAKEBOARD 500 BLOCK 150CM