COMMENT CHOISIR SES CHAUSSURES DE VOLLEY-BALL ?

Pour choisir au mieux vos chaussures de volley, on vous guide pour avoir les plus adaptées à vos entraînements et votre silhouette.

QUELLES QUE SOIENT LES CHAUSSURES, ON RESPECTE LE TERRAIN !

Personne n’a envie de jouer sur un terrain rempli de poussière ou avec des morceaux de terre. C’est avant tout une question de respect. Quand on pratique un sport en salle, on a des chaussures dédiées pour la salle. Et on les garde propres !

Les terrains synthétiques ont aussi la fâcheuse tendance à marquer très fort. Les chaussures de volley, comme celles de handball ont donc une semelle non marquante pour garder un terrain propre.

La composition de cette semelle favorise également l’accroche au sol pour éviter les glissades. Elles sont généralement en caoutchouc, matériau qui s’use assez peu.

AMORTIR LES VIBRATIONS 

A l’attaque, au contre, à la passe, au service, on saute ! Et chaque fois, on retombe sur ses deux pieds.

Alors, soyons un peu prévoyant, et protégeons nos articulations et notre colonne vertébrale.

L’amorti des chaussures est un élément décisif dans le choix. Plus vous sautez pendant un match, plus l’amorti sera important. Le seul poste qui échappe un peu à cette règle est le libéro.

Si vous êtes un vrai cabri sur le terrain, privilégiez une chaussure avec un bon amorti.

Bon à savoir : l’amorti d’une chaussure s’use avec le temps. A la fin d’une saison, il est fort probable qu’il ait grandement perdu de son efficacité. Faite le test en comparant avec des chaussures neuves, c’est flagrant !

NE PAS GÂCHER SA SAISON 

Une entorse ou une simple foulure peut gâcher un match, voire une saison. Si vos chevilles sont sensibles, prenez soin de prendre un modèle avec des renforts latéraux.

Certaines chaussures sont également pourvues d’un shank ou cambrion (petite pièce insérée dans la semelle au niveau de la voûte plantaire) qui permet d’éviter la torsion des semelles et donc de bien maintenir votre pied.

On voit également régulièrement des chaussures montantes sur les terrains. Les scientifiques ne sont pas tous d’accord là-dessus, mais bien lacées elles apportent de la stabilité latérale à votre cheville.

Quoi qu’il en soit, aucune chaussure n’empêche la blessure, elle peut en revanche les limiter.

SAUTER TOUJOURS PLUS HAUT 

C’est rageant de contrer un ballon du bout des doigts et de le laisser filer dehors. Alors qu’avec 2 ou 3 centimètres de plus, vous étiez certain·e de la remettre de l’autre côté du filet.

Pour gagner ces précieux centimètres, il n’y a qu’un moyen, s'entraîner plus. Mais une chaussure légère vous aidera certainement aussi. Elle se fera oublier et à la fin du match, quelques grammes de moins à porter à chaque saut, ça finit par compter.

Pour cela, certaines chaussures de volley utilisent des matériaux plus légers (mesh, mousses ou suédine).

N’hésitez pas à comparer les poids des chaussures pour vous orienter.

PRENDRE LA BONNE POINTURE 

Vous chaussez du 39 en chaussure de ville ? Du 43 ?

Inutile de prendre une pointure de plus au volley ! Lors de la pratique, votre pied pourra éventuellement grossir un peu, mais il doit absolument être bien maintenu.

Bon, il est toujours possible que selon les marques, votre taille varie, alors rien ne vaut un premier essai avant l’ultime choix de vos chaussures.

FRANCK

Mon conseil perso

Si vous commencez à sentir que vous n’êtes plus à l’aise dans vos chaussures (gênes, douleur), essayez-en des nouvelles. Si la différence est flagrante lorsque vous mettez le pied dans une nouvelle paire, c’est qu’il est temps d’en changer.

D'AUTRES CONSEILS VOLLEY ? C'EST PAR ICI !