COMMENT CHOISIR SES CHAUSSURES DE COURSE A PIED ?

Et voilà nous y sommes : c’est le moment pour vous d’acheter ou de changer de paire de chaussures pour vos séances. Mais quel modèle choisir et pour quelle pratique ?

Quelques critères sont essentiels afin de bien choisir votre chaussure de course à pied. Un conseil : prenez-en connaissance avant de vous lancer dans votre shopping !

LA FRÉQUENCE DE PRATIQUE

La course à pied est pour vous un moment de détente que vous pratiquez une à quelques fois par semaine ? Ou c’est au contraire un moment de dépassement physique qui vous permet de vous challenger en vous fixant des objectifs ?  

Vous l’aurez compris, selon ces scénarios, différents types de modèles de chaussures de running vous seront proposés. La chaussure d’un joggeur qui pratique en moyenne une à trois fois par semaine voire moins nécessite des caractéristiques techniques différentes de celles d’un coureur animé par la performance.

LE TERRAIN DE PRATIQUE

Chemin ou bitume, votre terrain de pratique doit aussi intervenir dans le choix de vos chaussures de course à pied. Vous êtes plutôt sentier de montagne, route goudronnée ou encore chemin de forêt ? Définissez votre terrain privilégié avant de faire vos choix et affiner la sélection de produits vers laquelle vous tourner.

Les chaussures de trail par exemple (course à pied longue distance sur chemins de terre ou sur sentiers de randonnée) différent des chaussures utilisées pour la course à pied sur route. 

LA DISTANCE

Vous êtes plutôt sorties de 30 minutes ou distances longues de 10 km et plus ?

Un élément à prendre en considération puisque la distance parcourue durant vos sorties impactera fortement sur le choix de la chaussure de running.

De plus, n’oubliez pas de changer votre paire ! Après 500 à 1000 km selon votre poids, votre vitesse ainsi que la composition de la chaussure, le produit et ses technologies s’usent et ne vous protègent plus convenablement. Si vous ne connaissez pas le nombre de kilomètres effectués, rendez-vous avec vos anciennes paires en magasin pour vous faire conseiller ou fixez-vous l’objectif de les changer une fois par an. L’idéal serait d’avoir deux paires de chaussures et d’alterner régulièrement. Une étude luxembourgeoise a démontré que cela réduisait les risques de blessures de 39% !

Profitez-en, ce sera aussi l’occasion de découvrir de nouveaux produits !

LA FOULÉE EN COURSE A PIED

Chaque coureur possède sa propre façon de courir. Pour déterminer votre type de foulée, le meilleur moyen est d’observer l'usure de la semelle extérieure de vos chaussures de course à pied. On retrouve :

- Les chaussures qui s’usent surtout sur le milieu de l’avant-pied. Elles appartiennent à 50% des coureurs qui ont une foulée universelle ou neutre.

- Celles qui s’usent sur le bord interne de l’avant-pied et qui représentent 45% des coureurs. Ce sont les foulées dites pronatrices.

- Les chaussures usées sur l’avant pied et portées par les coureurs à la foulée supinatrice. Elles ne représentent que 5%.

Pour vous faciliter la vie et proposer des chaussures de course à pied adaptées à tous, nous avons conçu le K-only :une semelle avec une zone plus ferme sous l’articulation du gros orteil, plus souple de l’autre côté du pied.

En bref, une chaussure faite pour toutes les foulées ! Faites vous plaisir : choisissez la chaussure qui vous plaît, tout simplement.

LA SENSATION RECHERCHÉE

Une bonne chaussure c’est aussi une chaussure dans laquelle on se sent bien, qui nous donne envie de l’enfiler pour aller courir et qui, une fois à nos pieds, nous donne un regain de motivation. Mais la sensation ça reste quelque chose de très subjectif. Alors avant de faire votre choix, posez-vous la question : qu’ai-je envie de ressentir ?

De l’amorti pour une meilleure absorption des ondes de choc, de la relance avec une semelle offrant un meilleur rebond pour rendre plus efficace la phase de propulsion et donc la foulée, de la légèreté, du maintien ou encore de la stabilité pour accompagner le bon déroulé du pied.

Au final, c’est aussi souvent une question de compromis. Une chaussure avec plus d’amorti peut-être plus lourde qu’une chaussure plus axée sur le confort par exemple.

NB : On a tendance à penser que les risques de blessures en course à pied proviennent directement de la chaussure. Pourtant, nous avons tendance à oublier/ignorer certains points clés.

Alternez régulièrement vos paires de chaussures car cela vous permettra de réduire votre risque de blessure.

L’un des facteurs de blessure c’est aussi le changement sans transition : changer de foulée, changer les chaussures auxquelles votre corps était si bien habitué, changer de terrain de pratique… Tous les changements doivent être opérés en douceur, petit à petit.

Nos règles essentielles pour trouver chaussure à votre pied !

Alors, sur quelles chaussures avez-vous jeté votre dévolu ?

Nicolas

VENDEUR DE PRODUITS RUNNING

Pour le bien-être comme pour la performance, savoir choisir des chaussures adaptées à votre pratique est primordial. Mais c’est aussi la bonne pointure qui fait la bonne chaussure. Pendant l’effort, le pied ayant tendance à gonfler, essayez une pointure de plus et vérifiez que vous avez la place pour passer un doigt entre votre talon et l’arrière de la chaussure.

NOUS VOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT NOS CONSEILS POUR PROGRESSER EN COURSE À PIED