PLUME OU PLASTIQUE : BIEN CHOISIR UN VOLANT DE BADMINTON

Si vous avez déjà choisi votre raquette et vos chaussures, vous avez presque terminé. Il ne vous reste plus qu’à choisir le volant le mieux adapté à votre pratique. Le choix est relativement restreint : plastique ou plumes. Mais, on vous rassure, c’est déjà bien assez. Et puisqu’il influence pas mal votre jeu, le choix du volant n’est pas à négliger. Suivez le guide pour être au point !

1/ PLASTIQUE OU PLUME : QUELLES DIFFERENCES ?

Le volant de badminton se compose de deux parties : l’embout ou base et la jupe, en plastique ou en plumes. On utilise plus souvent ceux en plastique, plus résistants et plus économiques. Un point sur la différence entre les deux. 

- Le volant avec une jupe en plastique : son embout est en mousse ou en liège. L’embout en mousse est léger et résiste bien aux chocs et aux frottements avec le cordage. L’embout en liège est plus fragile, mais offre plus de confort au moment de l’impact. La jupe en plastique est résistante et pardonne les erreurs de centrage. Assez récurrentes quand on débute ;-) 

- Le volant avec une jupe en plumes : son embout est en liège et sa jupe est fabriquée à partir de 16 plumes d’oie ou de canard. C’est un volant plus fragile dont le poids oscille entre 4,74 et 5,5 grammes. Mieux vaut le réserver aux conditions de jeu optimales, c’est à dire quand il fait entre 20 et 23° en salle. 

- Le volant hybride : son embout est en liège et sa jupe en plumes. Mais il est  conçu différemment. Les plumes sont insérées dans une sorte de base en plastique, posée sur l’em

bout, et pas directement dans l’embout comme pour un volant 100% plumes. Cette conception hybride a plusieurs avantages : plus de solidité, pour une trajectoire similaire à celle d’un volant plumes. En bref, les avantages sans les inconvénients ! 

- Le volant outdoor : c’est un volant lesté, conçu pour résister au vent et pratiquer en extérieur. Généralement en mousse et en plastique, son poids varie pour s’adapter à la force du vent. Certains peuvent même être utilisés en cas de vent fort. Pratique pour s’essayer au badminton en extérieur !

2/ TRAJECTOIRE DES DIFFERENTS TYPES DE VOLANTS

Sans surprise, la composition du volant influence sa vitesse, ainsi que sa trajectoire, c’est à dire la courbe qu’il effectue avant d'atterrir sur le terrain adverse. Ou dans les cordages de votre adversaire. 

- Trajectoire de la jupe en plastique : 

La trajectoire est “parabolique”. Bon à savoir : la qualité des volants en plastique n’est pas la même. Plus ils sont de bonne qualité, meilleure est leur trajectoire. C’est un critère à ne pas négliger au moment de l’achat, surtout si vous êtes un joueur confirmé.

- Trajectoire de la jupe en plumes : 

La trajectoire est en “parachute”. Elle est constante et précise. En bref, presque idéale.

3/ VITESSE DES DIFFERENTS TYPES DE VOLANTS

Volant en plastique : il y a généralement 3 vitesses, parfois indiquées par une couleur différente. Les volants lents sont les plus adaptés pour les débutants, les volants à vitesse moyenne sont les plus couramment utilisés, et les volants rapides sont parfaits pour les joueurs qui veulent de la vitesse, sans utiliser un volant en plumes. 

Volant en plumes : sa vitesse varie en fonction de la température ambiante. Dans une salle chauffée à 20°, le volant est plus rapide que dans une salle chauffée à 16°. C’est lié à la densité de l’air : l’air chaud est moins dense que l’air froid. Il oppose moins de résistance. 

Pour augmenter le confort de jeu, et optimiser la vitesse et la trajectoire, les volants en plumes sont disponibles en 3 vitesses. Plus il fait chaud, plus le volant doit être lent : 

- Vitesse 78 : pour une température ambiante entre 16 et 22 degrés. 

- Vitesse 77 : pour une température ambiante entre 23 et 27 degrés.  

- Vitesse 76 : pour une température ambiante supérieure à 27 degrés. 


La minute culture : en Europe, on utilise principalement des volants de vitesse 77 et 78. Tout simplement parce qu’il ne fait pas assez chaud. En revanche, la vitesse 76 est plus courante en Asie. Encore une fois, c’est une question de météo ;-)

4/ CHOISIR SON VOLANT EN FONCTION DE SA PRATIQUE

- Vous êtes un joueur débutant : à vous les volants en plastique. Plus résistants, ils sont mieux adaptés à une pratique moins technique, et pardonnent mieux les erreurs de décentrage, surtout si l’embout est en mousse. Ils sont aussi plus économiques, détail non négligeable quand on sait le nombre de volants que l’on use au badminton ;-) 

- Vous êtes un joueur confirmé ou expert : à vous les volants en plumes. Leur trajectoire est meilleure et il est plus facile de choisir leur vitesse. Mais ils sont aussi plus fragiles. Si vous jouez en compétition, pensez aux volants homologués. La bonne alternative : le volant en plastique de bonne qualité qui imite la trajectoire du volant en plumes. Un bon compromis ! 

On termine avec une anecdote : au niveau mondial, les joueurs consomment jusqu’à 50 volants, en plumes évidemment, en un seul match ! On vous rassure, il faut beaucoup de pratique pour en arriver là ;-)

D'AUTRES CONSEILS BADMINTON ? C'EST PAR ICI !