Vareuses et tops voile légère

Retrouvez l’ensemble de nos vareuses pour votre pratique de voile légère ou de catamaran. Légère et en tissu imperméable, la vareuse de catamaran est un indispensable pour vous protéger de la pluie et des embruns tout en gardant une grande amplitude de mouvement. Leur conception sans ouverture frontale limite au maximum les entrées d’air et d'eau pour éviter les pertes de chaleurs. Choisissez une vareuse alliant à la fois confort et performance.

Passer les categories Passer les categories
Passer les filtres
Filtres
Filtrer par prix
30€ -50%
15€
*Du 15/09/2022 et jusqu'à épuisement du stock
35€ -42%
20€
*Du 15/09/2022 et jusqu'à épuisement du stock
12€
11,99€
*Du 24/09/2022 et jusqu'à épuisement du stock
11,99€ -16%
10€
*Du 02/12/2022 et jusqu'à épuisement du stock
4.7/5 Sur la base de 204 Évaluations recueillies en ligne et dans les magasins

Vareuse dériveur


Qu’est-ce qu’une vareuse de voile ?

La vareuse est un équipement très utilisé lors de la pratique de voile, dériveur ou catamaran. En effet, elle protège de la pluie et des embruns tout en évitant les pertes de chaleur. Elle est généralement conçue en tissu imperméable, sans ouverture frontale et avec un col serré pour limiter au maximum les entrées d’eau et les pertes de chaleur. Une vareuse permet souvent une grande amplitude de mouvement.


Les différents types de vareuses

On en retrouve principalement deux types : les vareuses de voile légères et les vareuses de voile habitable.

Les vareuses de voile légère sont généralement plus stretch et légères que celles de voile habitable. Elles offrent ainsi une grande liberté de mouvement. Elles ne sont souvent pas équipées de capuches et sont resserrées au niveau du cou, des hanches et des bras pour limiter au maximum les entrées d’eau et les pertes de chaleur. Leur légèreté implique une enduction ou une membrane deux couches pour qu’elle reste imperméable. Par-dessus une combinaison de voile, elle protégera du vent et des sensations de froid.

Les vareuses de voile habitable offrent une meilleure protection contre le froid, le vent et l’eau. Pour cela, elles sont généralement en tissu trois couches. Malgré le fait qu’elles soient moins légères, elles offrent tout de même une bonne liberté de mouvement et peuvent être munies d’une capuche et de parties en polaire.

Pour les pratiquants de voile à haut niveau, il existe également des vareuses pour la navigation hauturière qui offrent une excellente protection, elles sont également plus chères.


Quelle est la différence entre une vareuse et une veste de quart ?

Il faut tout d’abord distinguer les différents types de vestes de quart. On retrouve des vestes de quart destinées à la navigation côtière, hauturière ou pour un usage plus intensif comme lors de régates. Elles ont la même fonction, mais plus l’utilisation sera intensive plus l’efficacité devra être importante.

Les vareuses de navigation ont des propriétés similaires aux vestes de quart. La principale différence étant leur conception. La veste de quart s’ouvre grâce à une fermeture éclair centrale alors que les vareuses n’en ont pas et s’enfile par la tête. Ces dernières sont plus étanches et offrent généralement une plus grande liberté de mouvement. C’est pour ces raisons qu’elles sont souvent privilégiées lors de la pratique de voile légère.


Les équipements complémentaires pour la voile

Les vareuses viennent en complément d’autres vêtements et accessoires destinés à la pratique de voile. Suivant le type de pratique et les conditions météorologiques, ces équipements seront à ajuster. Lors de votre pratique de voile ou de dériveur, il est nécessaire de se protéger du froid, de l’humidité ainsi que du soleil.


La combinaison de voile

La combinaison de voile néoprène permet de rester au chaud même si elle est mouillée. En fonction des conditions, on pourra la coupler à une vareuse qui va offrir une fonction de coupe-vent pour éviter d’avoir froid. Les combinaisons de voile peuvent être renforcées au niveau des genoux et des fesses pour limiter son usure. Il existe des modèles sans manches pour éviter d’avoir trop chaud l’été.


Les chaussons de voile

Des chaussons de voile ou des bottillons en néoprène vont venir compléter la combinaison de voile en évitant les pertes de chaleur au niveau des pieds. Ils s’enfilent généralement facilement et peuvent être équipés d’un zip avec un rabat d’étanchéité. Privilégiez les chaussons avec une semelle antidérapante pour éviter de glisser sur les surfaces lisses et mouillées.


Le gilet d’aide à la flottabilité et gilet de sauvetage

Équipement de sécurité indispensable lors de votre pratique de voile, le gilet de flottaison est aussi obligatoire. La réglementation impose une flottabilité différente en fonction de l’éloignement du bateau avec la côte. À moins de 2 milles d’un abri, il faut être équipé d’un gilet de 50 Newtons minimum, un gilet de 100 N de 2 à 6 milles et un gilet de 150 N à partir de 6 milles d’un abri. Il existe des gilets en mousse ou gonflables. Certains modèles de gilets d’aide à la flottabilité en mousse sont très ergonomiques et sont conçus spécifiquement pour la pratique de voile légère.


Les accessoires

Des mitaines ou gants de voile protègent les mains du froid et des frottements avec les cordages qui peuvent occasionner des blessures ou des brûlures. Les mitaines ou les gants avec deux doigts coupés (le pouce et l’index) permettent de garder une bonne dextérité lors des manipulations.

Pour protéger vos yeux des UV et du soleil, n’oubliez pas de vous équiper d’une paire de lunettes de soleil. Les modèles polarisants limitent les reflets sur l’eau.


Les conseils pour s’habiller lors de sa pratique de voile : le principe des 3 couches

Il est bon de rappeler un principe important pour s’habiller lors de sa pratique de voile : le système des 3 couches. Ces conseils sont plutôt applicables pour la pratique de voile habitable, mais libre à vous de les adapter pour votre pratique de dériveur ou de voile légère.

Respecter le principe des 3 couches permet de rester au chaud l’hiver ou par temps froid tout en gardant une grande liberté de mouvement. Ce système permet de limiter les pertes de chaleur, évacuer la transpiration et être protégé de l’humidité.


  • La première couche est un vêtement technique proche du corps qui conserve la chaleur. On évitera le coton qui absorbe la transpiration, favorise l’humidité et la sensation de froid.
  • La deuxième couche, aussi appelée « couche intermédiaire », a pour objectif de limiter les pertes de chaleur tout en étant capable d’évacuer la transpiration. Elle a un rôle d’isolant. Les polaires se prêtent bien à ce rôle alors que le coton est à éviter pour cette couche.
  • La troisième couche est la couche extérieure qui va protéger de la pluie et du vent tout en laissant s’évacuer la transpiration. On choisira donc une veste imperméable et respirante.

Les extrémités, c’est-à-dire la tête, les pieds et les mains, sont également à protéger par temps froid.


Pour votre pratique de voile légère, vous retrouverez notre dériveur gonflable à emporter avec vous pour pratiquer lors de vos vacances ou en week-end !

C'est un cadeau ? Offrez le choix ! Offrez une carte cadeau